Un TGV gay pour lutter contre l’homophobie ? Ils ne savent plus quoi inventer !

Ce sont les Français les plus modestes, contraints de s’entasser matin et soir dans les transports en commun, entre grèves, pannes et retards, qui vont être contents.