Brèves - 5 avril 2016

Un éléphant tue cinq personnes dans le nord-est de l'Inde

Un éléphant a tué cinq membres d’une même famille, dont un bébé de neuf jours, dans un village du nord-est de l’Inde, a indiqué mardi un responsable local. Mardi, à l’aube, l’éléphant a piétiné tous les membres de la famille tandis qu’ils dormaient dans leur petite hutte en toit de chaume dans la forêt de Behali, à 250 kilomètres de la capitale Guwahati de l’Etat d’Assam. Les deux parents, leur petite fille tout juste née et deux autres enfants ont été tués. Seule a survécu leur petite fille de trois ans, qui a été hospitalisée et soignée pour des blessures mineures.

“La famille était endormie quand l’éléphant a attaqué leur hutte”, a déclaré Rajiv Chaudharu, un responsable forestier. Il a ajouté que le pachyderme s’était apparemment éloigné de son troupeau lorqu’il a attaqué la cabane, avant de repartir. Selon des experts de la vie sauvage, éléphants et humains se retrouvent davantage en contact en raison de la réduction des zones forestières. Le mois dernier, un groupe d’éléphants sauvages avait semé la panique dans l’Etat du Bengale occidental pendant plusieurs heures, les animaux tuant cinq personnes avant d’être neutralisés par des flèches de tranquillisants.

À lire aussi

Deux hommes tués par balle dans un bar à Marseille

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleDeux hommes, âgés de 41 et 59 ans, ont été tué…