Soit avec l’immense avancée de la terreur jihadiste de l’Afrique à l’Asie, soit avec les horribles applications de la charia dans la plupart des États musulmans, l’islam réel affirme de plus en plus qu’il est passé dans une immense pulsion de fanatisme.

C’est le Bachaga Boualem, grand patriote français, qui mettait jadis la France en garde contre cet islam alternant ses « phases de fatalisme et de fanatisme ».

Aujourd’hui, c’est un tsunami vert et rouge sang qui déferle sur des immensités mais dont les effets d’onde se propagent de plus en plus dans les pays de la vieille Europe.

On aimerait entendre, sur cela, se prononcer clairement les acteurs chrétiens d’un dialogue de complaisance et de collaboration avec l’islam.

On aimerait également entendre les personnalités musulmanes de France, dont celles qui veulent chez nous d’une « union des croyants », condamner solennellement les applications sadiques de la charia dans les pays tels que le Pakistan et le Soudan avec les tortures infligées à et à Meriam Yehya Ibrahim.

On aimerait les entendre aussi prononcer une ferme exigence d’abolition de la dhimmitude et d’instauration de la religieuses partout dans les pays de l’Oumma, la « communauté des croyants ».

Qu’elles ne prétextent pas ne s’intéresser qu’à ce qui se passe en France car, après l’obéissance à Allah et à Mahomet, l’union dans l’Oumma est une des plus hautes « valeurs » de l’islam.

Chrétienté-Solidarité, qui œuvre concrètement pour aider des enfants de ce pays à survivre, appuie naturellement toutes les manifestations de soutien aux chrétiens d’ entrés dans la phase ultime de l’éradication de leur présence millénaire.

13 juin 2014

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.