Le teasing avait été efficace. Depuis trois mois, un acronyme mystérieux circulait sur les réseaux sociaux. Telle l’étoile du Berger, le hashtag #FQSP - Faut Qu’on Se Parle - éclairait un avenir prometteur. L’internaute était invité à rejoindre un énigmatique projet politique, promu tambour battant par Zohra Bitan, transfuge du PS qui distribuait généreusement le fameux #FQSP comme d’autres la Légion d’honneur. Fin du suspense : FQSP donne naissance à « La Transition », bidule bleu-blanc-rouge tiré par un attelage improbable qui se prétend « issu de la civile » dont l’ambition consiste à proposer, outre un candidat encore inconnu, des « solutions nouvelles » pour la prochaine présidentielle, excluant pêle-mêle « Hollande, Sarkozy et le FN ».

Dans la famille « La Transition », je demande la mère. Zohra Bitan. Porte-parole de Valls en 2011, elle gagne en crédibilité à en publiant en mai 2014 Cette gauche qui nous désintègre. Le terrain est prêt pour mettre en route FQSP. Certains observateurs mettent cependant en doute la sincérité de sa démarche. Trop sibylline, l’invitation au dialogue évolue rapidement en grossesse à problème. Les contractions s’intensifient… Zohra perd les eaux (en même temps qu’un millier d’abonnés sur Twitter). « La Transition » vient de naître. Mais lorsque l’identité du géniteur, sa profession de foi et ses recrues sont révélées, c’est carrément la débandade…

Papa où t’es ? Claude Posternak. « On n'est ni de ni de gauche. On n'en a rien à foutre » (sic), proclame celui qui s’excuse aujourd’hui d’avoir inventé le slogan « Le changement, c’est maintenant ». Peut-être avez-vous déjà croisé l’abondante tignasse frisée et les bernicles cerclées d’écaille de ce Harry Potter vieillissant ? Ce rocardien conseiller de Martine Aubry en 2011, connu du côté de Solférino pour être à l’origine de la campagne de communication des primaires du PS, s’est également illustré en cosignant entre les deux tours de la présidentielle avec Gérard Miller (proche du Front de gauche) et Christophe Barbier (proche d’on ne sait plus trop quoi) un spectacle anti-Sarkozy interprété par Marc Jolivet (militant EELV) intitulé Tout ce que vous devez savoir avant d'aller voter pour Hollande au deuxième tour.

Claude Posternak tire sa gloire de deux premiers rejetons : La Matrice, agence de communication qui répand la propagande PS sur les plateaux télé (i>Télé, notamment), n’hésitant pas à déclarer hors jeu les récalcitrants au paradigme gauchisant. L’Important, ensuite : une veille médias lancée en 2013 en partenariat avec Mediapart du sulfureux Edwy Plenel ! Ce site prétend sélectionner « l'essentiel » de l'actualité à partir de tweets du monde entier face à ce que Posternak appelle un « dégueulis d'informations » (entendez celles censurées qui intéressent, informent et dénoncent les impostures). Najat Belkacem s’étant d’ailleurs amoureusement penchée sur le berceau de L’Important, le communicant ne pouvait rêver de marraine aux idées aussi courtes que son bras est long !

Vous l'aurez compris : "La Transition" est le énième avatar d’un PS à l’agonie, imaginé pour berner une opposition perplexe et surtout dézinguer Sarkozy. D’ailleurs, dans le pack, on trouve un Jean-Lou Blachier qui figure dans l’organigramme de Bercy aux côtés de Sapin, ou encore un Djamel Dib frondeur PS…

Comme disait notre cher Jean d’Ormesson : « Je me demande s’il n'y a pas une once d'enfumage. » La Transition, la vraie, aura bien lieu en mai 2017, assise sur une assumée, rigoureuse et pragmatique. Quant à celle de Bitan, Posternak et consorts ? #FQSP : Faut Qu’on S’en Passe !

20 janvier 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.