Les « cons », comme ils disent, vont se rebiffer. Au moment où envisage de sanctionner pour avoir révélé l’existence du «  » du Syndicat de la magistrature, nous devons nous mobiliser pour lui apporter notre soutien.

L’ « entretien préalable » aura lieu mardi prochain au siège de Télévisions.

Ce qu’il y a de plus corporatiste et sectaire dans le petit monde de la publique – le syndicat – est à la manœuvre dans ce début de procès stalinien. Un grand classique : on sanctionne celui qui dit la vérité pour protéger les coupables des dérives authentiques.

C’est le Syndicat de la magistrature et non Clément Weill-Raynal qui devrait se faire du souci dans cette affaire. Afficher le visage de parents d’enfants assassinés en les traitant de « cons » dans un local où passent des centaines de magistrats et qui est entretenu aux frais des contribuables est une indignité.

Pourtant, c’est Clément Weill-Raynal qui, dans ce monde marchant sur la tête, doit répondre devant son employeur de son action.

À voir la réaction de France Télévisions, on se dit qu’un reportage sur le « mur des cons » n’avait d’ailleurs aucune chance d’être diffusé sur ses antennes… Au-delà de Clément Weill-Raynal, ce sont la liberté d’informer et la liberté d’expression qui sont en cause ! Nous en avons ras le bol du traitement manipulateur, sectaire et déséquilibré de l’information en France, notamment sur les chaînes et radios publiques.

Rassemblons-nous le 14 mai à partir de 12 heures devant le siège de France-Télévisions, 7 esplanade Henri-de-France, XVe !

10 mai 2013

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Serge Federsbusch, sur la manifestation en soutien à Traoré : « Il y a la volonté de minimiser la gravité des événements »

La manifestation en soutien à la famille d’Adama Traoré, interdite par la préfecture…