Suzy Simon-Nicaise, présidente du Cercle algérianiste, revient sur le discours prononcé, ce 28 juin, par José Gonzalez, doyen des députés à l'Assemblée nationale. Les propos de l'élu sur sa terre natale d' ont en effet été jugés « infamants, injurieux et révisionnistes sur l' française », selon les termes de Mathilde Panot, et ont suscité l'indignation de la NUPES.

Marc Eynaud. C'est un Oranais, José Gonzalez, qui a présidé la première séance de l'Assemblée nationale. Il a eu, pour cette occasion, quelques mots émus sur les pieds-noirs et ce pays qu'il a laissé. Qu'est-ce que cela vous a procuré ?

Suzy Simon-Nicaise. Comme les 8.000 adhérents du Cercle algérianiste que j’ai le bonheur de présider, j’ai été émue par la déclaration de monsieur Gonzalez. Pour nous, Français d’Algérie, pieds-noirs et harkis, l’évocation de notre terre natale et des conditions de notre arrachement à « notre petite patrie » devant la représentation nationale consolide la démarche qui est la nôtre depuis la création de notre association, il y a cinquante ans, celle qui consiste à protester contre l’histoire officielle de la présence française en telle que la présentent ceux-là mêmes qui nous ont acculés à l’exil.

M. E. Devant les journalistes, il a tenu à défendre l' et à ne pas porter de condamnation sur les actions de l'OAS. Comment jugez-vous cette séquence ?

S. S-N. Monsieur Gonzalez avait 19 ans en 1962, il sait que l’OAS a été une organisation de « résistants » qui a répondu, par des actes certes répréhensibles, à la barbarie du FLN. Il sait comme tous les pieds-noirs les atrocités commises par le FLN dont je rappelle que le plus grand nombre de victimes furent des musulmans. C’était la guerre, l’Histoire ne s’écrit pas en noir et blanc, les actes terroristes sont tous à blâmer, il n’y a pas de bons et légitimes terroristes algériens d’une part et les mauvais, ceux de l’OAS. Monsieur Gonzalez, en homme instruit, s'est exprimé en sachant cela.

M. E. À la suite de ce discours, le député a reçu des dizaines de messages injurieux émanant de La France insoumise et de ses soutiens. Comment l'avez-vous pris ?

S. S-N. Hélas, LFI compte parmi ses membres et ses soutiens des individus qui ne respectent rien, ni les hommes, ni l’histoire de notre pays. Évidemment, nous sommes ulcérés par de tels agissements. Monsieur Gonzalez a tout notre soutien, bien évidemment.

Cette France qui se divise n’est pas la France que nous aimons, celle pour laquelle nos pères et grands-pères ont traversé la Méditerranée pour venir la défendre lors des deux conflits mondiaux.

4491 vues

1 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

11 commentaires

  1. Et le « Lider Maximo » de LFI, Pied-Noir qui cancane haut et fort qu’il préfère Marrakech à Clermont-Ferrand, il n’est pas nostalgique peut-être? Mais lui, il en a le droit. Les autres sont des fascistes révisionnistes. Quelle bande d’hypocrites malveillants! NUPES est à vomir…

  2. Il faudrait aussi parler de ceux qui ont été sauvagement assassinés malgré la signature de l’indépendance, de ceux qui étaient sur le départ et ont été assassinés… De toutes les horreurs commises par les algériens sur les Français, sur les Européens. Je hais ce siècle de mensonges, de décadences en tous genres…

  3. Combien de Députés ont vécu la Guerre d’Algérie ? La Question est là.
    Tous endoctrinés par Macron et son « Crime contre l’Humanité », lui-même né près de 20 ans après !

  4. Oran en 1962. Boumedienne, qui n’avait été qu’exceptionnellement dans sa wilaya a fait acte de résistance, alors qu’il ne risquait rien après les accords d’Evian et encouragé les vengeances contre les pieds-noirs. D’où ces multiples meurtres dans des conditions épouvantables et ces disparitions. Un ami, instituteur qui venait au rectorat d’Oran pour être rapatrié en France, en a fait les frais eta été porté disparu. Pour les Algériens, Boumedienne a réputé à tort, premier Président de l’Algérie

  5. Monsieur Gonzalez a été extrêmement digne dans son discours, et peu importent les vociférations de la France Islamique et des journalistes crapules et subventionnés du service dit public et de chaînes bien pensantes. La décadence profonde que vit la France, prend sa source dans la lâcheté et la trahison qui ont été la marque de l’abandon de l’Algérie.

  6. Et cependant s’il en est un qui ne peut répudier sa qualité de PN c’est bien le patron de la France Insoumise coordinateur de la Nupes dont les troupes votèrent Macron!

  7. La France oublie un peu vite que plus de 250 000 pieds noirs ont fait partie de la libération du pays pendant la deuxième guerre mondiale. Beaucoup y ont perdus la vie, d’autres ont été blessés, comme par exemple, deux de mes oncles qui ont eu les pieds gelés à la libération de l’Alsace. Marre de toutes ces polémiques gauchisantes et malfaisantes de ceux qui ont les mains pleines du sang des soldats morts en Algérie pour avoir aidé le FLN.

  8. Soutien total à Mr Gonzalez, sincère et émouvant et honte à ces journalistres, notamment ceux de BFM, qui à peine l’allocution terminée ont unanimement déclaré  » l’élu RN vient de déraper » .

    1. Il a peut-être dérapé, (c’est eux qui le disent) mais eux c’est à chaque minute qu’ils dérapent. et personnes ne le leur dit.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter