Editoriaux - Politique - 21 juin 2015

Comment supporter Juppé et les cathos zombies en 2017

Nos députés – toujours bien inspirés – se proposent de sanctionner les clients des prostituées. Je proposerais, moi, de sanctionner les électeurs de ces mêmes députés et des prostitués de la politique dont je tairai les noms… Mais restons-en à Juppé.

Juppé a toutes les chances de se faire élire par le catho zombie si bien décrit par Emmanuel Todd dans son bouquin sur Charlie. Et pour cause : le catho zombie adore la conscience universelle et les départs en vacances ; le catho zombie adore les étrangers et déteste les franchouillards ; le catho zombie adore le mariage à l’église et la famille recomposée à onze ; le catho zombie aime bien le frelaté religieux et l’immobilier parisien ; le catho zombie aime bien confondre une chapelle avec un lieu de patrimoine ; le catho zombie adore les potes mais pas les musulmans ; enfin, le catho zombie adore Obama mais crache sur Edgar Poe ou sur John Wayne.

Un peu injuste, Emmanuel Todd croit qu’il a inventé la notion de catholique zombie. Mais un grand auteur français, l’hilarant et pétillant Léon Bloy, qui avait remis Drumont à sa juste place, œuvra toute sa vie contre l’oxymore du catho bourgeois. Je conseillerai, pour découvrir la riche définition du catho bourgeois, de se remettre à lire les Exégèses des lieux communs où Bloy nous révèle tout sur cette avanie française, et sur un ton irrésistible et drôle – parfois eschatologique.

Pensons aux affaires si chères à l’UMP, à notre regretté RPR. Eh bien, voici ce qu’écrit Bloy (un des écrivains préférés du pape François, en belle forme ces temps-ci) :

“L’affaire du salut, les affaires spirituelles, les affaires d’honneur, les affaires d’État, les affaires civiles même, sont des affaires qui pourraient être autre chose, mais ne sont pas les Affaires qui ne peuvent être que les Affaires, sans attribution ni épithète. Être dans les Affaires, c’est être dans l’Absolu. Un homme tout à fait d’affaires est un stylite qui ne descend jamais de sa colonne.”

Voilà pour le politicien-affairiste qui, sous la forme de l’énarque ou de l’avocat marron, enchante le catho zombie. Mais voilà encore pour cet électeur empreint de modération : tel le bourgeois, il aime tout et il avale tout. Et l’homme qui avale tout, le bourgeois de Léon Bloy, le catho zombie de Todd, votera Juppé.

Seul un miracle peut nous sauver de Juppé adoubé par ses pairs en 2017, comme : la poursuite de la débâcle grecque et européenne ; la catastrophe espagnole avec l’alliance de la gauche et de l’extrême gauche ; un effondrement américain qui compromettrait les chances de cet adorateur de la pensée inique. Les démocrates ont refusé d’ailleurs le Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP), Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, en français. La planète chauffe – surtout dans les limites de cet Occident mué en chaudron, où les élites hostiles rêvent de nous remplacer et de nous nucléariser avec la Russie, sans oublier de nous planter un salaire médian à 666 euros.

En guise de consolation, Juppé pourra créer un pont aérien en Libye pour les faire tous rentrer.

À lire aussi

Islam : pourquoi la France est schizophrène

Il y a une bêtise crasse de notre « élite hostile ». …