Jean-Marie Le Méné est le président de la fondation Jérôme-Lejeune et auteur de l’ouvrage Les Premières Victimes du transhumanisme, qui sort ce jeudi en librairie. Il revient pour Boulevard Voltaire sur les tenants de l’idéologie selon laquelle la personne trisomique est un “poison” pour les familles et l’ensemble de la société.

À lire aussi

Jean-Marie Le Méné : « Birthe Lejeune était indispensable à son mari, dans tous ses combats »

Au lendemain de la disparition de Birthe Lejeune, l’épouse du professeur Jérôme Leje…