Armées - Editoriaux - Histoire - Politique - 20 mai 2016

Soldat Placé au rapport !

C’est la nouvelle de la semaine. Et quelle nouvelle ! Jean-Vincent Placé, secrétaire d’État chargé de la Réforme de l’État, souhaite devenir réserviste citoyen au 13e régiment de dragons parachutistes (13e RDP). Mais pas à n’importe quel grade. Compte tenu de son état d’ancien parlementaire et aujourd’hui de ministre, il sera directement bombardé au grade de colonel.

Que faut-il penser d’une telle initiative ? En ces temps où l’armée a besoin de soutien, où elle est prise à partie en marge des manifestations contre la loi El Khomri, tous les soutiens sont bons. Car l’armée est neutre, apolitique et au service entier de la nation. La décision de cet ancien radical de gauche d’intégrer la réserve est plutôt insolite, dans la mesure où les écologistes dont il se réclame aujourd’hui sont, dans leur immense majorité, antimilitaristes et pacifistes. On se souvient, en particulier, du Larzac dans les années 70, de Xavier Cantat (compagnon de Cécile Duflot) appelant à supprimer le défilé du 14 Juillet et aussi du conseiller de Paris (Sylvain Garel) s’en prenant à la présence des hommes du 1er régiment d’infanterie de marine (1er RIMa) dans les rues de la capitale, le 14 juillet 2011, etc.

Les mauvaises langues pourront toujours dire qu’un Vert dans les « kékés » (buissons ou bosquet, à Saint-Cyr-Coëtquidan) ou dans « la Verte », ça ne dénotera jamais. Mais il y a peu de chance de voir le fringant ministre de 48 ans prendre la tenue FÉLIN, les rangers, le béret rouge et le HK416 ou 417 pour chouffer dans les talwegs ou sur la ligne de crête. Car notre homme n’est que réserviste citoyen. Son « travail » ne consistera qu’à contribuer au renforcement du lien entre la nation et les forces armées, en direction des collectivités locales, du monde de l’éducation, de l’entreprise et de la jeunesse. Il a dépassé l’âge pour intégrer la réserve opérationnelle qui est beaucoup plus exigeante.

On reste partagé sur la volonté de l’actuel ministre (ex-compagnon de Cécile Duflot) d’intégrer dans la réserve citoyenne l’un des plus prestigieux régiments de France. Car le 13e RDP, dont l’histoire remonte à 1676 (le régiment du Languedoc du marquis de Barbezières) fait partie des forces spéciales et ses vertus de « rusticité », d’« humilité », de « discrétion » sont loin de se superposer avec celles du nouvel impétrant, toujours intrigant, qui a fait des pieds et des mains pour obtenir son maroquin, quitte à trahir ses frères d’armes écolos !

Quant au grade de colonel, il n’est conféré qu’“ad honores”. Il ne permet pas d’exercer un commandement ni de porter l’uniforme. C’est un grade généralement réservé par l’autorité militaire aux personnalités (députés, sénateurs, président de département).

Outre la disponibilité du ministre pour exercer ce nouveau « job relationnel » et porter les valeurs du 13e RDP, faut-il voir dans la démarche de Jean-Vincent Placé la volonté affichée de réconcilier écologie et armée ? Si c’était vrai, il incarnerait alors très bien la devise du 13e RDP : “Au-delà du possible” !

À lire aussi

Pâques sanglantes : malheureusement un air de déjà-vu !

L’actualité très récente nous rappelle que les chrétiens ont été les cibles, notamment à P…