Auteur d’un Dictionnaire passionné du cinéma, Laurent Dandrieu salue un film “impressionnant, beau, austère, contemplatif” qui “pose intelligemment les questions de la foi, de la mission, du sacrifice, du martyre”. Bien supérieur à La Dernière Tentation du Christ, il y a trente ans, il montre la de la persécution des chrétiens dans le du XVIIe siècle, mais cette violence n’est jamais gratuite. Le film rend aussi à la piété populaire de chrétiens condamnés à la clandestinité. Un film on ne peut plus actuel.

8 février 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Laurent Dandrieu : « Il est urgent de nous réapproprier notre culture, d’apprendre à connaître et à aimer nos trésors civilisationnels »

Pour autant, je n’ai pas le sentiment d’être de ceux qui discutent du sexe des anges tandi…