« C’est un beau roman, c’est une belle histoire », chantait jadis Michel Fugain. était alors encore en culottes courtes, mais cette chanson aurait pu être écrite pour lui, rien que pour lui. Ainsi, l’ancien Président qui ne demande qu’à le redevenir vient-il de présenter son programme en matière de sécurité. Là, ce n’est plus une « belle histoire », juste une histoire sans fin.

Dans la chanson, toujours, à chacun son registre. Celui de serait plutôt celui du chanteur de charme : « Non, je n’ai pas changé… » Le fait est qu’il n’a pas changé, assurant aux lecteurs du Parisien ce qu’il mettrait en œuvre en matière de sécurité s’il était à nouveau Président. Remarquez qu’en matière de 78 tours rayé, il n’est pas le seul, se taillant un assez beau succès de librairie avec son dernier livre, en expliquant au chaland, ou au gogo, tout ce qu’il aurait pu dire ou faire autrefois, lorsqu’il était au pouvoir, mais qu’il a tu et n’a pas mis en œuvre.

Bref, Nicolas Sarkozy : condamné à promettre un programme buissonnier, mais sans la culture politique et les fulgurances politiciennes de son conseiller désormais maudit, Patrick Buisson, et qui affirme aux lecteurs du quotidien plus haut cité : « Il n’y a plus d’autorité de l’État. » Ça, merci, même le plus nigaud des électeurs s’en était rendu compte depuis la soirée du Fouquet’s, le week-end sur le yacht de Vincent Bolloré (presque à torse-poil et Ray-ban mercure façon Chuck Norris) et les joggings élyséens où, suant comme un jarret de porc oublié trop longtemps au soleil, Sarko arborait un tee-shirt de la police newyorkaise. La classe absolue.

À propos de police, il paraît donc qu’en 2017, dès qu’il aura à nouveau fait don de sa personne à la France, ça devrait chier velu. Tolérance zéro et tout le toutim… Bizarre, ça nous rappelle un certain discours kärchérien, bel effet d’annonce médiatique, mais jamais suivi d’effets tangibles.

Ainsi, « les trafiquants de drogue [devraient] être interdits de séjour à leur sortie de prison dans le quartier où ils ont commis leurs méfaits ». Fort bien, mais dans quels endroits seront-ils assignés à résidence et qui vérifiera qu’ils ne reviennent pas dans les lieux où ils sont tricards ? Il ne le dit pas. On remarquera juste que Nicolas Sarkozy, lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, a aboli cette double peine permettant autrefois d’éloigner du territoire français les délinquants qui ne l’étaient pas. Même sous les gouvernements de gauche, on n’avait pas osé…

Pareillement, promet « la prison pour tout Français qui rentre du djihad ». Pour un chiraquien, voilà qui est un peu fort de café, son prédécesseur ayant été jusque à déclarer « anciens combattants » d’autres idéalistes français, plus ou moins communistes, étant partis faire la guerre en Espagne contre le général Franco. Ces derniers eurent même droit à pensions et décorations. Aux prises avec des guerres saintes à géométrie variable, nous souhaitons bon vent à ce féru d’histoire et politologue distingué qu’est monsieur Bruni, lequel, stratège de génie, fut l’un des premiers à mettre le feu à la Libye, avec les résultats brillants qu’on sait dans le reste de la région.

Dans cet inventaire à la Prévert, une autre mesure sort du lot : chasser les forces de l’ordre des autoroutes et confier PV et autres contredanses aux seuls employés de sociétés telles que Vinci et autres multinationales se gavant déjà largement sur le dos des automobilistes. Bravo. C’est un sans-faute. Et voilà donc le retour annoncé des milices privées.

Ce mec est décidément impayable.

4 novembre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.