[SATIRE A VUE] Super idée : de la musique classique pour repousser les fêtards

Capture d'écran EROICA Musica
Capture d'écran EROICA Musica

Les autorités finlandaises étaient à bout de mesures dissuasives pour empêcher la tenue de fêtes de fin d'année scolaire sur la plage d'Haukilahti. Les autorités de la ville d'Espoo, dont dépend le site, avaient beau se lamenter, en chaque mois de juin, les lycéens revenaient et parsemaient le sable de moult détritus. Or, en d'autres régions du monde, des esprits éclairés avaient réussi à éloigner le jeune fêtard en diffusant force musique classique. Effaré par ce son semblant venu d'une autre planète, l'ado faisait demi-tour et rentrait au bercail. Alors, pourquoi ne pas tenter l'expérience en Finlande.

N'écoutant que leur courage, imprégnés d'une autorité terrifiante, en 2017, des préposés installent de puissants haut-parleurs aux abords du lieu. La contre-attaque s'annonce féroce. Bombardements de Traviata, tirs de Flûte enchantée... Bientôt, le jeune cède du terrain, une classe de seconde capitule. La victoire est totale. Depuis ce jour béni, coquillages et crustacés auraient retrouvé le sommeil... Mais selon un moyen peu glorieux.

Quel jeune venu pour se remplir les oreilles de martelage techno ne serait pas décontenancé par toute source sonore sortant du rythme recherché ? Bruit de Formule 1 vrombissant sur un circuit, décibels d'avions au décollage, chansons de l'Eurovision...

Le cliché selon lequel musique classique et musées seraient synonymes d'ennui semble sorti de l'imaginaire de l'inventeur du procédé. À des mesure coercitives, l'autorité molle préfère poser des chefs-d'œuvre musicaux en épouvantail. Le lycée censé avoir cultivé l'élève se voit balayé par son contraire. La culture se fait menace. Mozart en punition. Pourquoi ne pas aller plus loin ? La Venus de Milo pour repousser les naturistes, Marat dans sa baignoire en signe de baignade interdite et un bon coup de livre de Balzac sur la tête du contrevenant.

En riposte à cette mesure lamentable, il est urgent que les lycéens se réunissent sur la plage pour danser sur du Jean-Sébastien Bach. Un simple ajout de boum boum pour marquer la cadence des Variations Goldberg. Et fiesta jusqu'au petit matin !

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

27 commentaires

  1. Certains magasins ont utilisé la musique classique pour écarter un public indésirable de leur seuil .

  2. Beaucoup d’études en neuro-sciences ont conclu à une influence importante de la musique sur les activités cérébrales, par exemple : La musique comme outil de stimulation cognitive Aline Moussard, Françoise Rochette, Emmanuel Bigand Dans L’Année psychologique 2012/3 (Vol. 112), pages 499 à 542 . Les bienfaits de la musique harmonique (dite « classique ») ont été aussi mis en évidence , voir par exemple dans espritculture.fr/limpact-de-la-musique-classique-sur-le-cerveau-et-lemotion/ dans lequel sont développés quelques éléments : La musique ​classique‍ stimule la créativité, elle réduit le stress et l’anxiété, elle améliore les ‌compétences ‍cognitives,⁤ elle favorise le bien-être émotionnel, elle peut soutenir la réhabilitation neurologique . Alors, la solution retenue de diffuser des concerti de Mozart, d’Albinoni, du Bach, du Vivaldi ou du Saint-Saëns pour ne citer que ceux-là, ne peut être que bénéfique, mais devrait être retenue, non seulement pour éliminer les nuisances, mais aussi pour éduquer, voire rééduquer les « trublions » — et les autres !

  3. Dans de nombreuses villes , dont la mienne, la fête de la musique dégénère en fête des sonorité violentes . Le phénomène est aggravé par l’usage des amplis tonitruants qu’il faudrait interdire et laisser la rue aux seuls instruments .

  4. Remplacer du bruit par de la musique est une bonne idée! Mais une grave question se pose: où ces jeunes gens vont-ils pouvoir se déglinguer les oreilles ( à défaut du cerveau…) ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois