Loin de moi l’idée d’en remontrer ou de ramener ma fraise sur un dossier explosif nécessitant des compétences pyrotechniques que je ne maîtrise pas tout à fait, mais tout de même… La mise à feu de la fusée Sarkozy laisse quelque peu rêveur le ballot d’en bas qui voit s’élever dans le ciel cet énorme truc avec des flammes au derrière…

Tous les spécialistes ont donné leur avis. De Philippe Bilger – le « Michel Chevalet de la justice » – à Eric de Montgolfier – le célèbre inventeur du ballon dirigeable – chacun a pu affirmer sur RMC et ailleurs qu’il n’y avait aucun grain de sable dans la mécanique judiciaire. La trajectoire du gardé à vue ne présente aucune anomalie. Il s’élève dans les airs selon un plan légal et,à comme prévu par la loi française, le premier étage se détachera dès son arrivée dans la stratosphère. Et peu importe sur la tête de qui il retombera. Là n’est pas la préoccupation du moment. Laissons les scientifiques travailler tranquillement et ne polluons pas leurs calculs avec de niaises réflexions…

Au pied de la rampe de lancement, le spectateur s’interroge malgré tout… Dans l’hypothèse d’un citoyen anonyme soupçonné de délits similaires aurait-on réalisé ces écoutes qui justifient aujourd’hui ce voyage dans l’espace ? Dans le cas d’une personnalité politique mettons… de gauche, l’aurait-on écouté durant des mois ? L’aurait-on accusé de mille travers, à chaque fois pour rien, d’abus de faiblesse sur une vieille dame, de financement Libyen et tutti quanti ? Qu’en disent les « Dupond Dupont » de RMC, Philippe Montgolfier et Eric de Bilger ?

A coup sûr l’astronaute Sarkozy a déjà quelques heures de vol. A plusieurs reprises, il a été aperçu aux limites des couloirs aériens effectuant des loopings pas très orthodoxes mais est-ce bien orthodoxe de le placer face à une juge d’instruction qui, de notoriété publique, ne peut pas le voir en peinture ? Le néophyte de la conquête spatiale et des palais de justice est perplexe.

Le principe de lâcheté qui voit Frigide Barjot sommée soudainement de quitter son appartement loué à la ville de Paris depuis 20 ans, juste après son engagement dans « La Manif pour tous » ne nous dit rien qui vaille sur l’état d’esprit de ce gouvernement. Dans quelle proportion cette manière de procéder intervient-elle dans les ennuis judiciaires de Sarkozy ? Fumeuse problématique…

Dans quel état l’astronaute Sarkozy va-t-il nous revenir sur sur terre ? Certains l’espèrent à des années lumière pour l’éternité, d’autres, de plus en rares, guettent un parachutage de capsule au milieu de l’océan. De la boite pourrait surgir le diablotin… Même pas mouillé ! Et tous les étages détachées de retomber un peu partout, ici et là, sur telles et telles têtes… On n’ose imaginer l’ampleur de l’hécatombe…

À lire aussi

Fabrice Luchini allume le couvre-feu

Luchini a trouvé les mots. …