Il est loin, le temps où Louis IX partait en croisade jusqu’en Palestine pour reprendre aux Infidèles le tombeau du Christ. Huit siècles plus tard, à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire), petite commune médiévale de moins de 5.000 âmes, c’est une croisade pour l’obtention d’une subvention qui va avoir raison de la statue d'un des plus grands rois de France : Saint Louis. Jugée contraire à la charte de la laïcité de la CAF, la statue de Louis « le Prudhomme » ainsi que la croix, toutes deux nichées sur la façade nord du bâtiment du Cercle Saint-Louis de Bourbon, vont être déposées dans le cadre du chantier de réhabilitation de ce futur théâtre. C'était une condition sine qua non pour espérer obtenir le soutien financier indispensable de la CAF. Celle-ci impose des critères auxquels la municipalité « ne peut que se soumettre », nous confie Édith Gueugneau, le maire (PS) du village.

Une municipalité prête à trahir l’identité de Bourbon pour une subvention ?

C’est en 2019 que la commune bourguignonne décide la réalisation de travaux de réhabilitation du Cercle Saint-Louis, une bâtisse qui appartenait à l’évêché tout proche et servait d’école libre jusqu’à devenir, récemment, un théâtre. Vendu par le diocèse, le bâtiment est racheté par la commune qui veut y installer son centre d’animation social et culturel. Le projet se chiffre, d’après Édith Gueugneau, contactée par BV, à près de 2 millions d’euros, dont 445.000 euros de travaux d’intérieur et d’extérieur, indique le procès-verbal du conseil municipal du 7 février 2019 lors duquel le maire a fait voter, par 25 voix contre 1, le principe de demande de subvention.

Le principal investisseur est la CAF : elle subventionnera donc les frais de personnel mais aussi l’investissement pour ce centre destiné à accueillir entre autres le CCAS (Centre communal d'action sociale) de la commune. À une condition : respecter la charte de la laïcité de la CAF. Ce qui impose de retirer de l’édifice la statue de Saint Louis ainsi que la croix ! Le maire Édith Gueugneau se défend : « Si cela ne tenait qu’à moi, je ne retirerais pas ces éléments, nous dit-elle. Mais je n’ai pas le choix : pour une commune de cette taille, une subvention de 400.000 euros ne peut pas se refuser. » Elle insiste : « Tout cela s’est par ailleurs décidé en lien avec la paroisse attenante, qui va récupérer la statue et la croix. » L’édile pense avoir « fait pour le mieux » pour offrir « un lieu de vie aux habitants » et réfute toute attaque envers l’identité chrétienne de notre pays.

Un chantage aux subventions lié à la charte de laïcité de la CAF ?

C’est cependant ce que dénonce l’association Touche pas à ma statue. Son porte-parole, Élie R., s’insurge auprès de BV : « Ce n’est pas la maire que nous blâmons. En un sens, nous la comprenons, elle n’a pas le choix ; 400.000 € pour une commune de cette taille, c’est une somme. » Il s'en prend à la CAF. Dans sa « charte de la laïcité de la branche Famille avec ses partenaires », l’organisme indique, dès le préambule, œuvrer à « se doter des moyens nécessaires à une mise en œuvre bien comprise et attentionnée de la laïcité ». Un détournement de la laïcité que ne comprend justement pas Marcel Stanio, conseiller d’opposition. Il rappelle au Journal de Saône-et-Loire qu'« à l’Assemblée nationale et au Sénat, lieux éminemment laïcs », les représentations de Saint Louis ne posent pas de problème.

L’association Touche pas à ma statue, qui se bat déjà aux Sables-d’Olonne pour le maintien de la statue de saint Michel, dénonce l’attitude de la CAF : « Par principe, le fait d’accorder une subvention en échange d’une destruction du patrimoine culturel, et non uniquement cultuel, va ouvrir les portes à d’autres dérives. Saint Louis est avant tout un personnage historique. » Une pétition a recueilli, selon Élie R., pas moins de 1.000 signataires en 24 heures. Ces jeunes défenseurs de notre patrimoine se disent attentifs au calendrier des travaux et prévoient de se mobiliser encore contre la CAF. Une croisade sur notre propre sol contre les Infidèles à notre Histoire.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 27/04/2023 à 12:51.

32588 vues

25 avril 2023 à 21:40

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

47 commentaires

  1. nous pouvons dire et faire ce qu’on voudra nous sommes abandonnés à des vautours , gouvernements en tète !!!

  2. Je viens de signer cette pétition et je la partage sur Face book ! Ras le bol de ces idioties . je ne suis pas un fervent catho mais Notre pays à des valeurs des traditions , enfin il en reste encore un peu, mais jusqu’à quand ?

  3. Parlons en de la Caf qui ne se gêne pas avec notre argent à financer presque l’intégralité des voitures , caravanes et autres engins mobiles des gens du voyage , elle fait du clientélisme et toujours pour les mêmes .

  4. Tous les prétextes sont bons pour effacer notre histoire et notre culture chrétienne , et l’UE y veille et dit aux chrétiens : tu veux du pognon ? tu t’écrases , tu t’effaces du paysage , laisse la place aux mosquées et au Ramadan.
    La charte de la laïcité de la CAF ? voir la clientèle habituelle de la CAF et ses tenues , il est vrai que ces tenues ne concernent par la religion chrétienne , mais une autre religion envahissante et qui n’hésite pas à pratiquer la violence (attentats) pour imposer sa loi suprême qu’elle compte bien nous imposer.
    Soumission ? vous avez dit soumission ? la soumission est bien là , au quotidien , rampante et sournoise .

  5. Mais quand donc les promoteurs de cette secte woke seront-ils punis à la hauteur de leurs capacités de destruction ?

  6. Je signe pour la suppression de la CAF et tous les malhonnêtes qui ont un salaire par cet organisme, mais que vient faire la CAF dans le patrimoine français, même organisation qui ne sait pas gérer ses comptes
    Que veut ce gouvernement de nous ce gouvernement qui détruit tout ? Sans passe il ne y a pas de présent et encore moins de futur !

  7. La laïcité n’est pas une opinion ! ! !
    C’est la liberté d’en avoir une ……………….

Les commentaires sont fermés.