Brèves - Politique - 6 septembre 2016

Royal critiquée pour avoir porté le voile lors d'un déplacement en Iran

En visite officielle en Iran, Ségolène Royal a porté le voile. Si la ministre de l’Environnement n’a fait que se conformer à la loi de ce pays très conservateur lors de ce déplacement fin août autour de la ratification de l’accord de Paris pour le climat, ce geste a été vivement critiqué par les défenseurs des droits des femmes, rapporte le site d’informations Les Nouvelles News.

“Lorsque des représentants officiels de notre pays se rendent dans le vôtre, ils vous demandent de respecter leurs valeurs islamiques. Ils évitent tranquillement de se rendre aux réceptions que vous organisez au prétexte que de l’alcool y est servi. Si c’est le cas, pourquoi ne leur demandez-vous pas de respecter eux-aussi nos valeurs, comme celle de choisir librement comment s’habiller?”, interpelle Masih Alinjad, une journaliste iranienne exilée au Royaume-Uni sur sa page Facebook.

Michelle Obama sans voile en Arabie Saoudite

Masih Alinjad, militante féministe, a créé une page, My Stealthy Freedom – que l’on pourrait traduire par “ma révolution furtive” – pour inviter les Iraniennes à partager des photos d’elles sans hijab. Un succès alors que le réseau social est pourtant interdit en Iran. La jeune femme est également à l’origine d’un site du même nom qui a lancé une campagne invitant les hommes à se photographier voilés.

Le Comité français pour un Iran démocratique, composé d’élus français, a également regretté le choix de Ségolène Royal. Il a estimé que la ministre, “connue pour ses positions en matière de droits des femmes, mais qui sera obligée de se couvrir pour répondre aux exigences de la théocratie au pouvoir, ne pourra en cette période estivale empêcher le régime d’utiliser son image dans la campagne de répression menée contre les Iraniennes qui réclament leur liberté vestimentaire”.

Contrairement à Ségolène Royal, certaines femmes politiques ont osé bravé les interdits imposés aux femmes, comme Hillary Clinton ou encore Angela Merkel. Lors des funérailles du roi Abdallah l’année dernière en Arabie Saoudite, Michelle Obama s’était présentée tête nue. La Reine Elisabeth II avait même conduit le roi en voiture, pratique formellement interdite aux Saoudiennes. Au printemps dernier, c’étaient les hôtesses de l’air d’Air France qui s’étaient battues pour avoir le droit de ne pas porter le voile sur la ligne Paris-Téhéran.

À lire aussi

L’église Saint-Jacques de Grenoble a été incendiée… France 3 forcée de faire son « média culpa »

Si localement, cette découverte chagrine le diocèse, elle enquiquine surtout France 3, pri…