Faisons le bilan des au soir du premier tour :
- le FN arrive en tête dans 6 régions ;
- le FN arrive en tête globalement dans toute la France.

Puis arrivent les résultats du second tour :
- le FN arrivé en tête une semaine plus tôt ne dirigera aucune région ;
- le PS et vont diriger chacun environ la moitié des régions alors qu’ils avaient perdu il y a une semaine.

Comment en est-on arrivé là ? Officiellement grâce à la démocratie… Officiellement… Mais en réalité, il a fallu bidouiller dans tous les sens pour inverser les résultats entre les deux tours :
- avec un système électoral qui ne respecte pas le choix des électeurs ;
- avec des consignes de l’appareil parisien du PS dans trois régions dites « en danger » ;
- avec un Christian Estrosi qui, pour remercier les gentils socialistes qui se sont retirés pour le faire gagner, leur a promis, parallèlement à l’assemblée légale, un « conseil territorial » où ils siégeront sans avoir été élus ;
- avec une multitude de reportages expliquant que de nombreux électeurs font la queue devant les commissariats pour signer une procuration, tous pour « faire barrage au FN » bien sûr ;
- avec un Premier ministre qui a des propos alarmistes sur le risque de guerre civile… pas à cause des islamistes, non, juste si le peuple vote mal…
- avec une mobilisation effarante à sens quasi unique de la presse subventionnée ;
- avec une lecture des marcs de café annonçant que, dans toute région gagnée par le FN, ce serait la catastrophe et l'apocalypse... malgré les habitants de la dizaine de villes FN qui souffrent tellement... qu'ils ont largement mis le FN en tête ;
- avec une dramatisation de tous les instants durant une semaine…

Bizarrement, on a quand même échappé aux grands cortèges de rue, contrairement à 2002, alors que tout le monde savait au soir du premier tour que serait largement élu président au deuxième tour…

Voilà une française bien singulière… qui nous permet, bien sûr, de faire la morale au monde entier ! Notre démocratie pourrait être rebaptisée « dénicratie » …

17 décembre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.