Un scandale ! Ainsi, à Air -, notre belle compagnie nationale, d’honnêtes travailleurs cégétistes n’auraient plus le droit de molester un salaud de cadre ? Mais où va ce pays si on n’a même plus le droit d’arracher la chemise des responsables ? Encore un peu et des juges scélérats vont bientôt considérer que la loi doit s’appliquer aussi à la CGT !

D’ailleurs, ils ont commencé : le 1er octobre dernier, la CGT, L’Humanité et le ont été lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de . C’est , cette fois, qui était au centre du débat. EDF et ses œuvres sociales, essentiellement au bénéfice de ses organisateurs à travers deux pompes à fric : la CCAS, ou Caisse centrale d’activités sociales, et l’IFOREP, un truc de formation.

Cette CCAS a une particularité : le 1 % qu’elle perçoit pour son financement n’est pas, comme pour le reste des entreprises, calculé sur la masse salariale, mais… sur le chiffre d’affaires d’EDF ! Soit à peu près 500 millions d’euros.

Malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs et détournements de plusieurs millions d’euros. Douze condamnations, des amendes de 4.000 à 75.000 euros. Jean Lavielle, ex-président du comité d’entreprise EDF : 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 4.000 euros d’amende. Principal inculpé, il présidait le comité d’entreprise EDF et la Caisse centrale d’activités sociales. Son ex-collaborateur, Jean-Paul Blandino : 8 mois de prison avec sursis. La sénatrice communiste Brigitte Gonthier-Maurin : 10 mois de prison avec sursis pour emploi fictif. Jacques Lefèvre et Jean-Paul Escoffier, tous deux ex-présidents de l’IFOREP : 12 mois d’emprisonnement avec sursis. Pascal Lazarre, ex-vice-président de la CCAS : 8 mois d’emprisonnement avec sursis… La CGT a été condamnée à 20.000 euros d’amende, la Fédération nationale des mines et de l’énergie-CGT à 20.000 euros d’amende également, l’IFOREP et L’Humanité, qui ont détourné plus d’un million d’euros, ont tous deux été condamnés à 75.000 euros d’amende.

Ainsi, en ne sachant pas faire la différence entre les détournements de fonds scélérats de la et ceux représentant la juste rémunération des efforts engagés par leurs dirigeants pour le bien des travailleurs, les magistrats ont révélé au grand jour leur partialité au service d’une aux ordres. Réagissons ! Exigeons l’immunité pour les gros bras de la CGT, seuls gardiens légitimes de ses avantages acquis !

14 octobre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Le temps des bouffées délirantes

Bouffée délirante, celle de notre Président qui prétendait, en février, par la signature d…