La France est-elle un pays musulman avec une minorité chrétienne ne survivant que sous la protection d’une des mœurs ? Comment, pour fêter la nuit de la Nativité, en est-on arrivé à accepter que des musulmans s’invitent à assurer la sécurité de fidèles ? Pourquoi les autorités catholiques n’ont-elles pas remercié ces musulmans en leur précisant que la police ou des fidèles pouvaient parfaitement s’en charger ?

Ne serait-ce pas qu’un début ? Quelques églises « protégées » à Noël 2015, combien le seront en 2025 ou 2035 ? Peut-être même par des « jeunes » comme ceux d’Ajaccio ?

S’il est un responsable politique qui a compris le danger, c’est bien Robert Ménard, maire de Béziers !

Qu’a dénoncé Robert Ménard pour lui valoir la bronca (habituelle) des « bien-pensants » ? Ceux-là mêmes qui, dit en passant, ont protesté pour des Corans détruits à Ajaccio après être restés bouche cousue lorsque, pourtant au soir d’une grande fête catholique, des « jeunes » – de quelle religion ? – ont failli tuer des sapeurs-pompiers et des policiers – de quelle confession, eux ?

Le maire de Béziers a osé révéler que les responsables musulmans de ce qu’on ne peut appeler « milice » étaient « deux activistes connus pour leur engagement fondamentaliste et anti-israélien ». C’est donc aux mains de ces « fondamentalistes et anti-israéliens » que les autorités catholiques de l’Hérault ont confié la sécurité de leurs ouailles, non seulement de l’église de la Devèze mais aussi de la… cathédrale ! La sculpture de bois relatant le martyr des saints Nazaire et Celse auxquels est dédiée cette cathédrale a dû en trembler !

« Que dit l’État ? […] État si prompt à réagir pour empêcher la mise en place de la garde biterroise mais bien silencieux lorsqu’il s’agit d’une “garde musulmane” […] “protégeant” une église catholique. Contre qui ? » Réponse de l’État par la voix – ou plutôt par les pouces – du ministre de l’Intérieur M. Cazeneuve, tout heureux devant cette intrusion de musulmans dans la communauté catholique, tweettant : « Respect pour les musulmans qui ont protégé les églises pour Noël. Concorde et fraternité dans la République. » Donc notre ministre de l’Intérieur et, de fait, MM. Hollande et Valls acceptent de voir la sécurité de Français dont ils ont la charge « confiée » à des civils religieux non habilités et que l’on ne connaît – si vous me le permettez – ni d’Ève ni d’Adam !

Mais la phrase de Robert Ménard ayant déplu est : « Depuis quand les pyromanes protègent des incendies ? » Réponse, bientôt, de la préfecture saisie par la ville de Béziers sur ces « patrouilles musulmanes ».

De protection en renoncement, de laisser-aller en laisser-faire, l’Église en arrivera au laissez-passer : à quand, pour célébrer la Nativité du Christ, l’égorgement du mouton de la crèche ?

27 décembre 2015

À lire aussi

Mesures de restrictions : tout « ça » pour « ça »

Le choix a été de « sauver les p’tits vieux » - comme moi ! - plutôt que la vie des plus j…