Le journaliste Frédéric Pons, spécialiste des questions de et de géopolitique, élimine l'hypothèse d'un attentat piloté pat l’État turc car les deux pays se sont rapprochés sur la Syrie. Mais l'opinion publique turque, très favorable aux islamistes, n'approuve pas ce renversement d'alliances. Et le terroriste serait un policier ou un ex-policier radicalisé. Pour la Russie, c'est un coup dur, mais Poutine, qui est un pragmatique déterminé, ne devrait pas se lancer dans des représailles.

8633 vues

20 décembre 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.