Calimero, vous savez, ce dessin animé où un pauvre poussin, sa coquille d’œuf sur la tête, finissait toujours ses aventures par la phrase « C’est vraiment trop injuste… » ?

J’ai toujours cette impression, en lisant Boulevard , que la n’est capable que de pleurer, sans chercher l’efficacité. Et l’efficacité peut être atteinte en utilisant le vocabulaire de nos adversaires.

Je vais prendre deux exemples de votre pleurnicherie “C’est anti-chrétien” et “C’est contre la … et la réponse : c’est exactement ce que l’on recherche, merci de nous confirmer qu’on a tout bon.

Prenons l’exemple de la magnifique œuvre d’art du Christ en pisse. L’ étant quand même un des crimes les plus ignobles depuis 1945, ne pensez-vous pas qu’au lieu de pleurnicher, il eût été plus efficace de dire : “Il faut être un sacré antisémite (il était bien juif, le Christ ?) pour oser mettre un juif dans de la pisse !” Après ça, qui osera parler de cette horreur comme d’une œuvre d’art ?

Autre exemple : la gestation pour autrui (GPA). Il s’agit bien, si je ne me trompe, de l’achat et de la vente d’un être humain (même en devenir). N’y aurait-il pas un mot plus simple, et bientôt crime imprescriptible contre l’humanité, pour définir l’achat et la vente d’êtres humains ? Ne serait-ce pas l’ ? Vous voyez nos chers socialistes défendre l’esclavagisme ? Et personne n’a osé parler du service après-vente (SAV) sur une telle marchandise : les défauts de fabrication (handicaps, mort-nés, pas le bon , etc.) sont à la charge de qui ? Du vendeur ou de l’acheteur (cf. la petite jumelle handicapée en Thaïlande pour un couple australien) ?

Concernant les de , les réactionnaires (se servir de leur vocabulaire, je vous dis) devraient le savoir : il ne faut pas ouvrir trop vite la boîte de Pandore. Si c’est interdit au nom de la (dont acte), mais du coup, il faut que les administrations fonctionnent normalement le jour de Noël, et les autres jours fériés « religieux », lundi de Pâques, le 15 Août, mais aussi tous les autres dimanches qui sont quand même des fêtes religieuses chrétiennes (et le 7e jour, Dieu se reposa !).

Et revoilà Pandore: au nom de la laïcité et de la sacro-sainte égalité, les sans-dents pourraient réclamer la fin du contrat de travail à vie, l’intégration des primes dans les salaires imposables, etc. (et la même chose pour les députés, les sénateurs…).

16 décembre 2014

Les commentaires sont fermés sur cette publication.