C’est dans la presse : François Hollande rencontrera le pape le 24 janvier. Tout se serait décidé très vite, Nicolas Hulot aurait servi d’émissaire en novembre dernier : venant demander au Saint-Siège de mobiliser les États pour la conférence sur le changement climatique de 2015 à Paris, celui qui est un peu notre saint laïc, le saint patron de la planète dont on fait pieusement ânonner la charte aux petits enfants dans les écoles primaires, en aurait profité, fort sans doute de cette haute fonction spirituelle, pour glisser au une demande d’audience du président de la République.

Et pourquoi pas ? Il y a ceux qui ricanent qu’à son stade, le Président ferait mieux de se rendre à Lourdes. Il y a les autres qui persiflent qu’eu égard au climat en France, Hollande va s’y sentir aussi à l’aise et en terre aussi familière qu’en pays pygmée. Pas tout à fait vrai. D’abord parce que le monsieur a été élevé chez les frères de écoles chrétiennes, à Jean-Baptiste-de-La-Salle à Rouen jusqu’en troisième : il s’y sentira donc en terre beaucoup plus familière. Ensuite, parce qu’évidemment, si ces derniers mois il avait méprisé, matraqué, mis en garde à vue des centaines de pygmées, ça se serait su… Il s’y sentira donc beaucoup moins à l’aise.

De quoi vont-ils parler au juste ? De la conférence climatique, dit-on. Et puis de la Centrafrique et de la Syrie. Fort bien, ces questions-là sont importantes. Mais de la France ? Va-t-on aussi parler de la France ? Rentrer dans le dur. Les choses qui fâchent. Le mariage gay. L’euthanasie. La répression, les profanations, les provocations. Les protestations, l’incompréhension. Et ce silence, en face, ce silence permanent qu’oppose le gouvernement, comme parfaitement indifférent.

Selon le cardinal Poupard - très au fait des relations entre la France et le Saint-Siège –, cité par Samuel Pruvot dans son livre François Hollande, Dieu et la République, Hollande illustre ce qu’il appelle la « décroyance », un néologisme qu’il a inventé « pour signifier que l’Église ne doit plus faire face à l’athéisme mais à la désaffection de nombreux chrétiens ». « De leur point de vue, c’est tout simplement l’Église qui est en dehors du monde ! Pour la majorité qui gouverne, l’Église apparaît comme une autre planète. »

Sauf que depuis son autre planète, le pape a été élu "Homme de l’année" par le Time… quand d’autres, n’est-ce pas, les pieds bien rivés sur le plancher des vaches, rament loin derrière dans la voiture-balai. Forcément, cela laisse songeur.

Mais qui va-t-il emmener dans ses bagages ? Des industriels, comme en Arabie saoudite ? Non, peu de chance de fourguer des Rafale au pape. Valérie Trierweiler ? Ouuuh, là, ça se complique. Manuel Valls, ministre des Cultes ? Indéniablement spécialiste du dossier, a fiché tellement de cathos ces temps derniers qu'il les connaît presque tous par leur petit nom. Cécile Duflot, qui a été à la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) ? Avec sa mantille, alors, comme le veut le protocole : Najat Vallaud-Belkacem avait bien mis, l’an passé, son tchador au Maroc. Un humoriste, peut-être, pour détendre l’ambiance, comme Sarkozy qui, en 2007, avait présenté Bigard à Benoît XVI ? On pensait bien à quelqu’un avec un nom tout à fait adéquat pour l’endroit… Restent donc, comme on le voit, quelques menus détails à régler. Et à croiser les doigts, hein, pour que les catholiques tombent dans un panneau aussi gros à quelques encablures des manifs et des municipales ?

56 vues

10 janvier 2014

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.