Ce mardi 20 juin, Éric Zemmour comparaissait une énième fois devant le tribunal judiciaire de Paris, cette fois pour des propos polémiques tenus en octobre 2019 dans l’émission « Face à l’info », sur CNews. En cause, un discours jugé homophobe et antiféministe pour lequel l’association Stop Homophobie avait porté plainte.

« La rencontre du mouvement féministe et du mouvement LGBT fait qu’avec la force des mythes de ces minorités avec leurs relations dans les médias, dans la justice, au sein de l’appareil d’État, ils ont asservi l’appareil d’État à leur idéologie et donc à leurs caprices », avait ainsi déclaré l’éditorialiste, avant de déplorer les « caprices d’une petite minorité qui tient la main sur l’État et qui l’asservit à son profit et qui va d’abord désagréger la société… Parce qu’on va avoir des enfants sans père et je viens de vous dire que c’est une catastrophe et deuxièmement qui va faire payer ses caprices par tous les autres Français. » Une sortie jugée choquante par Stop Homophobie, qui avait dénoncé avec virulence des « allégations qui portent atteinte à l’honneur et à la réputation des personnes LGBT et constituent par conséquent des actes de diffamation aggravée ».

L’audience qui s’est tenue ce mardi a ainsi vu s’affronter Maître Olivier Pardo, avocat d’Éric Zemmour, et Maître Étienne Deshoulières, qui représentait les associations de défense des droits LGBT Stop Homophobie, Mousse et Adheos, qui s’étaient constituées parties civiles. La question centrale dans les débats a été de déterminer quelles étaient les personnes visées par les propos d’Éric Zemmour : le président de Reconquête parlait-il de toutes les personnes homosexuelles ou simplement de certains groupes parmi elles ? Pour son avocat, la réponse est claire : Éric Zemmour visait, à travers ses propos, « les mouvements LGBT et féministes radicaux »« wokistes » et « en lutte pour le genre ». En clair, ceux qui érigent leur identité comme un étendard et en font un véritable combat. Dans ces mouvements, « beaucoup d’homosexuels ne se reconnaissent pas », a ainsi tempéré Maître Pardo. Conclusion de ce dernier : les propos de son client ne peuvent être taxés d’« homophobes » car le prévenu s’attaquait à « une idéologie LGBT et un mouvement » et non à « un groupe en raison de son identité sexuelle ».

De son côté, la procureur Sophie Touchais a dénoncé une « logique complotiste [selon laquelle] il existerait un lobby LGBT », évoqué par Éric Zemmour avec des « propos extrêmement péjoratifs et virulents ». Maître Deshoulières, visiblement assez rodé au vocabulaire angoissant, a quant à lui qualifié ainsi la sortie du polémiste d'alors : « Rien de moins que la théorie du Grand Remplacement déclinée à la sauce LGBT. » Une description qui a le mérite d’être succincte, à défaut d’être explicite, et qui complète à merveille les accusations de « complotisme » et de « révisionnisme » que les opposants de l’ancien candidat à l’élection présidentielle brandissent régulièrement.

Côté Reconquête, on considère ce procès comme une ixième tentative de faire taire Éric Zemmour : « À défaut de pouvoir nous combattre sur le fond, ils nous combattent sur la forme, avec des arguments juridiques », dénonce le président de Génération Z, Stanislas Rigault. « On est conscient que nos adversaires politiques usent de la faiblesse de la liberté d’expression dans notre pays pour nous attaquer », explique le jeune porte-parole, qui ne semble pas tellement bouleversé par cette nouvelle attaque. « Leurs rouages, on les connaît. »

La décision du tribunal, mise en délibérée, sera rendue le 28 septembre prochain.

10950 vues

21 juin 2023 à 19:40

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

49 commentaires

  1. Rien de surprenant, les opposants font feu de tout bois….. Pour que ce mouvement, bien que très minoritaire, ait réussi à asservir l’ETAT, cela prouve bel et bien que l’ETAT n’a pas la compétence pour gouverner notre pays et cela explique pourquoi il est en péril. Il faut reconnaître qu’E. ZEMMOUR et son équipe sont les seuls à dénoncer touts ces bouleversements de nature à déstabiliser sérieusement notre civilisation et oser dire la VERITE sur le sinistre avenir de la France, cela dérange ce pitoyable petit monde de bouffons au cerveau rongé par la crétinerie qui de plus, ne comprend même pas qu’eux également vont se retrouver à la merci de plus dangereux qu’eux-mêmes et là, pas de pardon, tout le monde sera dans le chaudron.

  2. C’est bien la seule personne avec Mme Maréchal qui pourront sauver notre pays de la destruction programmée par 50 années d’incompétents et de traîtres au pouvoir.

  3. Mais , que l’on « foute » la paix à E.Zemmour , c’est le seul qui ose dire tout haut ce que les autres pensent tout bas . Comme le dit l’adage :  » Quand on veut tuer son chien ,on dit qu’il a la rage  » . Platon a dit : « Personne n’est plus détesté que celui qui dit la vérité » .

  4. Tous ces mouvements et associations LGBTQIA+++ (?) commencent par me les casser grave . Ils s’érigent en censeurs de l’opinion d’autrui : ce sont des terroristes de la pensée . Qu’ils se contentent d’être ce qu’ils sont : cela ne me gène en rien et je les respecte en tant que tels . Mais , de grâce , qu’ils nous foutent la paix . Amen .

  5. Et dénoncer la GPA comme de la prostitution, c’est un crime ? Ou c’est acheter l’utérus des femmes qui l’est ?
    Réponse facile, non ? Et bien non! Pas pour les faibles d’esprit dénués de morale!

  6. Simple opinion Politique d’E. Zemmour. Car à partir du moment qu’il y a un acte Politique avec une ou des Lois, afin de faire cause, défendre les LGBT, promouvoir le Wokisme en Religion d’Etat, souvent renforcés par des Associations pour la plupart subventionnés sur nos impôts, les propos de Zemmour en Démocratie ne peuvent être qu’une Opinion, une Politique, d’ailleurs basée sur l’Histoire Humaine à travers les millénaires…Je ne l’ai pas entendu menacer, ni insulter, les homos, mais dire qu’ils étaient libres…sans faire un Idéal politique, d’asile en accueil illimité des Homos du Monde entier…Meilleur Passeport vers la France

  7. Toutes ces minorités (LGBT, féministes, écologistes, musulmanes …), qui ont jusqu’ici besoin les unes des autres pour faire nombre et entendre leurs voix (la fameuse intersectionnalité) vont finir par bientôt s’entre-dévorer) ; il n’est qu’à voir les problèmes qu’ont les lesbiennes quand elles refusent de partager leur vie avec des trans, ou lors des compétitions sportives féminines lorsqu’elles se font éliminer par des trans.
    D’autre part, je viens de lire un article dans causeur concernant la ville de Hamtramck (Michigan), ville dont tous les élus du conseil municipal sont musulmans et qui ont décidé à l’unanimité de faire interdire le drapeau arc-en-ciel dans les rues alors que la communauté homosexuelle célèbre le « mois des fiertés ». Cette ville était considérée comme laboratoire du multi-culti, ce qui est apparemment une grande réussite maintenant qu’une certaine communauté a pris le dessus et impose aux autres ses décisions.
    Quand en France on rencontrera le même problème les associations LGBT n’auront plus que leurs yeux pour pleurer et finiront par regretter d’avoir fait des procès pour homophobie à Éric Zemmour au lieu d’avoir compris son message qui n’était rien d’autre que des alertes sur ce qui nous attend si nous continuons à accepter toutes ces dingueries.

  8. Le danger pour les femmes et les homosexuels ne vient pas des propos ou des soutiens de Zemmour.
    En réalité, les agresseurs sont les amis des associations sensées défendre les LGBT et les femmes.
    À part Némésis, quelle association a dénoncé l’intolérance de l’islam vis-à-vis des femmes et des homosexuels?
    On se fout complètement de la sensibilité des associations par rapport à un discours, car ces ultra privilégiés ne peuvent pas en avoir conscience, mais un mauvais mot fait moins mal qu’un coup de couteau.
    Alors qu’ils arrêtent de juger la rhétorique tout en défendant les égorgeurs, les étrangleurs et les violeurs qui agissent le coeur léger, conforté dans leur attitude par leur religion.

  9. N’importe quel rappeur peut débiter des abominations à l’encontre des Blancs sans grand risque. Il paraît que c’est de l’art. Ah bon… Eric Zemmour, homme sincère et profondément patriote, ne serait plus Zemmour s’il se mettait à peser le pour et le contre avant d’ouvrir la bouche. Ça, c’est bon pour les politiciens qui ne pensent qu’à se préserver.

Les commentaires sont fermés.