Accueil Audio La priorité d’Arnaud Montebourg : faire exploser le budget de la Culture !
Audio - Cinéma - Culture - Editoriaux - Médias - Supplément - Théâtre - 12 janvier 2017

La priorité d’Arnaud Montebourg : faire exploser le budget de la Culture !

Les sans-dents peuvent continuer de pleurer, agriculteurs et policiers se suicider, les déserts médicaux progresser, la priorité du candidat à la présidentielle est… de « lutter contre les déserts culturels » !

S’il est élu à la présidence de la République, Arnaud Montebourg va, en effet, faire exploser le budget du ministère de la Culture : il propose carrément une augmentation de 20 % en 5 ans, à savoir une enveloppe encore allongée de 2,5 milliards d’euros.

Plus ce budget grossit, plus il faut « réinvestir dans la culture, investir dans les territoires, reprendre l’investissement culturel », explique, redondant à souhait, le compagnon de l’ex-ministre à ce ministère (Aurélie Filippetti, pour ceux qui n’ont pas suivi). Montebourg entend ainsi imposer aux collectivités territoriales des budgets minimums consacrés, donc, à la culture et promouvoir des « droits culturels » – il ne manquait plus que ceux-là – pourtant déjà institués par une loi ! Évidemment, ce n’est pas comme si nous connaissions un fort taux de chômage, des pauvres en veux-tu en voilà et des retraites plus que modestes…

L’ancien ministre souhaite ainsi créer une “Agence nationale de l’éducation artistique et culturelle”, placée sous l’autorité directe des ministères de la Culture et de l’Éducation nationale, dont le but serait de développer l’éducation artistique et culturelle à l’école et à ses portes… Probablement un nouveau “machin”, qui créera des rouages supplémentaires dans une administration qui n’en a pas vraiment besoin, mais passons.

En revanche, j’aimerais que monsieur Montebourg soit plus précis. Qu’entend-il par “éducation artistique et culturelle” : des pièces de théâtre dans lesquelles des élèves découvrent des acteurs à poil ? Ou un Christ sanguinolant débitant des insanités ? De la « merda d’artista » en conserve ? Des émissions de télé-réalité sur le service public ? Un cinéma de propagande où minorités, médiocrité et amoralité assumées en sont les fonts baptismaux ? En bref, veut-il de la culture ou du lavage de cerveau ?

À propos de lavage de cerveau, Arnaud Montebourg s’est justement dit favorable à l’instauration d’un “système de protection des rédactions”. Avec lui, les subventions aux médias seraient ainsi conditionnées par décret “à la protection de la diversité des opinions exprimées dans chaque rédaction”, car les aides avaient à l’origine “pour but de protéger le pluralisme” des médias. Là, pas de doute, il y a du travail. Parce que, aujourd’hui, le pluralisme est beaucoup plus protégé quand il est de gauche…

Nous voilà donc prévenus : « culture, recherche culturelle, médias, et audiovisuel », avec Montebourg, TOUT sera sous contrôle de l’État.

Arroser la Culture de milliards tout en annonçant vouloir « libérer les Français » des impôts, voilà qui ne manque pas de culot ! Oh oui, ils veulent être libérés, les Français… mais d’abord du socialisme !

À lire aussi

Bête et méchant, « Le Petit Q » de Barthès

Alors, quoi ? Il s'en fout complètement, Barthès, du harcèlement, qui commence souvent par…