[Point de vue] Macron suscite de l’« hostilité », selon Elabe : ça alors !

macron5

Les sondeurs sont peut-être à la ramasse pour les prédictions - c'est un lieu commun du loto électoral - mais on ne peut pas leur enlever une chose : pour l'analyse, ils sont quand même forts. Patrick Buisson a travaillé dans les sondages, par exemple. Voyez ses livres, si percutants, si bien vus, et comparez-les à son avis sur ce qu'il y aurait à faire pour gagner : carton plein d'un côté, voie sans issue de l'autre.

Du côté de l'analyse, Elabe et BVA sont impitoyables. Selon un sondage BVA pour Le Figaro, la cote de popularité du président de la République atteint un plancher inquiétant, avec 26 % d'opinions favorables. Quant au directeur d'Elabe, Bernard Sananès, invité de BFM TV le 20 avril, il compare la situation de Macron à celle d'autres Présidents qui, tous, se sont confrontés à l'opposition d'une partie de la population. Il conclut qu'Emmanuel Macron, à la différence de ses prédécesseurs, est, lui, confronté à de l'hostilité.

On serait presque surpris de leur surprise. Évidemment que la maltraitance, physique et morale, que subit le peuple français depuis 2017 ne peut pas avoir de conséquences positives. Évidemment que les humiliations publiques, les confinements stupides, les discours pour idiots, les coups de com' misérables, l'amitié avec une caste déconnectée du réel, la méconnaissance totale de la France « des territoires », la fascination pour les banlieues criminelles, évidemment que tout cela laisse des traces. Et on est donc, sans grande surprise, davantage dans l'hostilité que dans une opposition ou même une lassitude somme toute assez classiques. Les castors qui ont voté pour lui, par psittacisme, par soumission docile ou par crainte du nazisme (après tout, il doit bien y en avoir), se rendent compte que, pour la millième fois, on les a pris pour des imbéciles. Quelle surprise, là aussi.

On ne sait pas (et les sondeurs non plus) ce que donnera cet accablant constat : un Président détesté, élu par défaut, un peuple en colère et en voie de disparition. Il est minuit moins dix avant la chute de Rome, à ce qu'on dirait, sauf que notre empereur romain au rabais fait des selfies et chante des chants pyrénéens au lieu de jouer de la lyre.

Les enfants finissent par ressembler à ce qu'on pense d'eux. Les Français aussi, apparemment. Macron aurait peut-être dû avoir des enfants, à défaut d'avoir du respect pour ce peuple, jadis si grand, aujourd'hui brimé et pauvre, à la merci d'une étincelle de colère.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

46 commentaires

  1. hostilité, dégoût, aversion, haine, antagonisme, eczéma. détestation. Les réponses sont émotionnelles parce que Macron est tout sauf rationnel. Le « en même temps » macronien c’est de la folie pure emballée dans un beau costar, de la schizophrénie, maquillée par les institutions de la V ème. . Et comme en plus il s’exprime sur un ton arrogant et méprisant …..

  2. Ils sont en colère, comme c’est surprenant !
    Serait-ce parce que l’on n’a rien fait pour arrêter les attaques terroristes (Bataclan, Nice) et leurs causes ?…
    On continue ? égorgements de policiers, de prêtres, de quidams, lynchages de rue, viols, justice absente.
    On continue ? Éborgnages, coups et blessures graves, matraquages intensifs et enthousiastes des retraités et des femmes dans les manifestations. Confinements autoritaires, sans pouvoir respirer l’air du dehors à pas plus d’un km, etc. Et le must du must : lors de la pandémie, interdiction de se soigner aux antibiotiques et autres remèdes efficaces avec obligations d’injections Pfizer dangereuses, souvent mortelles et aux effets secondaires graves. (On ne savait pas… mon œil !)
    Attaque sans précédent de la propriété avec les lois sur la rénovation énergétiques délirantes, déplacements limités et interdits avec les voitures diesel et essence, restriction du chauffage, inflation, dette stratosphérique, immigration incontrôlée dans tout le pays.
    N’en jetons plus ! C’est même étonnant que Macron obtienne 26 %. Il est vrai qu’il y a encore une classe bourgeoise apeurée qui cherche protection auprès du petit timonier et quelques castors qui ont peine à se réveiller de leur transe hypnotique (orchestrée par les journalistes d’État) et qui croient encore que les nazis sont à « l’extrême droite », comme on-dit.

  3. Arrêtez de prétendre que Macron a été élu par défaut. Les électeurs qui ont mis son bulletin dans l’urne n’avaient pas un pistolet sur la tempe. Ce n’est pas Macron qui nous entraîne dans l’abîme, c’est nous-mêmes et c’est bien fait pour nous !

  4. Tant que Macron prendra ses instructions à la commission de Bruxelles, comme cela à été le cas pour la loi sur les retraites, il continuera à subir l’hostilité des français . Mais il parait évident que Macron vise une bonne place à cette commission , et il ne veut pas contrarier sa future carrière .
    Une chose saute aux yeux; c’est Macron n’aime pas la France et encore moins les français .

  5. Macron n’est plus qu’un « acteur »… Enfin !
    Il a atteint l’objectif fixé par sa « professeure ».
    Le voilà maintenant entré dans un nouveau déguisement, celui de « Chef de l’Orchestre National du Macronistan » conduisant « la Symphonie N°1 pour Casseroles » !
    Il a beau jouer les vedettes devant un parterre de fans triés sur le volet, à chacun de ses déplacements sur-protégés, c’est à chaque fois un fiasco.
    Ses « marionettes-ministres » également en font l’amère expérience, certains refusant même de se déplacer en province, ou annulant sans excuse. Il ne leur reste plus que « Playboy », ou des émissions biaisées, montées par « Bave-For-MacronTV » et autres médias propagandistes, TV et radios, aux ordres.
    Il s’est donné 100 jours, plus que 94, avant d’être mis à la porte.
    Macron fait l’unanimité, mais uniquement contre lui partout où il passe, et pas seulement en France, en Chine, et même en Europe.
    Quelle catastrophe, surtout pour la France et nous les français !

  6. La célèbre « baffe » était-elle si imméritée que cela ? Il est nonobstant vrai que le règlement l’interdit en ce qui concerne les « sales gosses »…

  7. Un pervers narcissique ne peut pas avoir d enfants imaginez qu ils puissent lui faire de l ombre ! Idem pour le gouvernement il choisit des nuls. Pour la France 26 % de satisfaits et 47 % d obèses surtout chez les jeunes lobotomises par leurs écrans nous sommes très mal partis !

  8. « Emmanuel Macron, à la différence de ses prédécesseurs, est, lui, confronté à de l’hostilité. »
    Oui, difficile de ne pas avoir d’hostilité pour ce monsieur qui semble avoir été mis en place (j’ai des doutes sur le comptage des voix aux dernières élections) pour détruire notre pays et en faire un nième état des EU (et non de l’UE!)
    Il porte sur son visage la noirceur de son esprit. Et j’espère que cette étincelle de colère va se transformer en brasier, suivi d’un feu de joie lorsque nous en serons débarrassés.

  9. À force de mettre ses troupes, dans les rues, des pseudo forces de l’ordre, Macron risque de déclencher une guerre civile, il suffit d’un coup de feu et tout va s’embraser. Cette façon de gouverner le pays ne fait qu’exaspérer les français qui vont devenir de plus en plus violents. Parallèlement tout devient plus cher, le peuple va souffrir et la colère atteindra son paroxysme.

  10. De quoi vous plaignez vous ??? Les Français ont voté, pour la nième fois , on a donc le Président qu’on mérite !!!!
    Ah bien sûr il y a les autres, ceux qui n’ont pas voté.
    Alors ils n’ont , eux aussi qu’à battre leur coulpe.
    Encore 4 ans, mon Dieu quel mauvais rêve, à moins que !!!!!!!
    On ne sait jamais, il ne faut pas désespérer.

  11. Hostilité n’est pas un mot assez fort ..haine c’est mieux ..tiendra t’il encore 100 jours …seules la rage et la prétention peuvent le faire tenir .espérons des jours meilleurs pour notre pauvre France bien abîmée .

  12. Hollande déléguait : « le mur des cons » « de la bravitude » . Des erreurs à ne pas lui imputer. Macron, lui, prend la parole :  » les populistes, ces lépreux que je souhaite emmerder ». C’est direct, il ne le fait pas dire. Ajoutons sa direction guimauve de la France, « p’être bien qu’oui, p’être bien qu’non » , son extrême intelligence (ce qui se dit chez ses adeptes), qui le conduisent à ne rien faire de positif tout en déconstruisant écoles, hôpitaux, Justice, agriculture, industrie, sécurité des personnes . Ah oui, tout ne lui pas imputable. C’est la faute de ses prédécesseurs selon lui. Il tente de se dédouaner . Mais LUI, à persévéré dans le déclin tout en étant conscient qu’il avait fait un mauvais héritage. Il est dix fois plus responsable de ce profond déclassement de la France. Cerise sur le gâteau, il se fait la grosse tête en s’affublant de ses airs de chattemite. Comment le respecter, comment reconnaître son efficience au-delà du paraître, un produit qui ne se mange pas ?

  13. Vous dite: « On ne sait pas (et les sondeurs non plus) ce que donnera cet accablant constat : un Président détesté, élu par défaut, ». A croire que se peuple est dans le masochisme. Qu’ y aurait-il de pire que d’élire une Marine Lepen?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois