Les États-Unis viennent de réussir à parfaire leur vieux rêve de domination sur l’Europe, un exploit mené avec détermination et surtout avec le soulagement lâche des vieilles nations européennes qui, « fatiguées de trop longs efforts, préfèrent qu’on les dupe pourvu qu’on les repose », selon le jugement de Tocqueville .

Cette mainmise américaine sur l’Europe a été conduite au nom de la démocratie, avec les fameuses révolutions de couleur dans tous les ex-satellites soviétiques dont les populations aspiraient légitimement à respirer l’air de la retrouvée ou d’une liberté inédite.

La démocratie s’est installée dans de nombreux pays de l’ex-URSS : la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, les pays baltes, pour ne citer que les principaux. Toutefois, la démocratie revêt une dimension particulière, elle est couplée avec l’adhésion à l’OTAN, laquelle s’effectue même avant l’entrée dans l’Union européenne.

En Roumanie, il est symptomatique de voir, à l’entrée du ministère des Affaires étrangères, le drapeau roumain avec l’emblème de l’ et l’emblème de l’OTAN. La Roumanie a d’ailleurs adhéré à l’OTAN le 29 mars 2004 et à l’Union européenne le 1er janvier 2007.

En Ukraine, les manifestants portant des calicots « orange » en novembre 2014, place Maïdan, dénoncent les fraudes des présidentielles du président prorusse et obtiennent de nouvelles élections. Il est avéré que les manifestants ont reçu le soutien actif des Américains. C’est à cette date que l’Ukraine se tourne vers l’OTAN et l’Union européenne et reçoit des armements et renseignements de Washington, sans oublier de nombreux conseillers.

La combativité reconnue des Ukrainiens n’est pas étrangère à ces multiples aides américaines, il n’y a pas de miracle, Washington a ainsi la ferme volonté d’avancer ses pions en Europe ! Mais avec les demandes d’adhésion à l’OTAN de la Finlande et de la Suède, la mainmise américaine franchit une étape décisive et les pays européens passent tous sous la tutelle de Washington.

Adieu politique étrangère indépendante, adieu défense européenne, écoutez, va-nu-pieds, l’Oncle Sam se charge de tout et pense pour vous, c’est beaucoup plus efficace que vos éternelles chamailleries…

Les États-Unis, après leur débandade afghane, se refont ainsi une relative crédibilité à peu de frais, grâce à leurs vassaux européens qui croient dur comme fer dans l’alliance avec ce puissant qui, lui, pense d’abord à ses intérêts politiques, militaires et économiques.

C’est le retour du bon vieux temps, l’ennemi rouge – la Russie - est l’ennemi parfait, il doit être puni, affaibli puisque je vous le dis, moi, Oncle Sam !

Et si vous avez encore des doutes sur la mainmise américaine sur l’Europe, réjouissez-vous, bonnes gens, d’apprendre que le secrétaire général délégué de l’OTAN Mircea Geoană se félicite de la victoire de la chanson ukrainienne à l’Eurovision… L’OTAN s’occupe aussi de la chansonnette… CQFD !

La France peut-elle accepter cette vassalisation ? Évidemment non. Mais Emmanuel n’en dit mot et hurle avec les loups. Pire : il soutient la logique de guerre otanienne alors qu’il devrait tout mettre en œuvre pour trouver une solution diplomatique, même si cela déplaît aux va-t-en-guerre qui, rêvant d’une victoire militaire, contribuent à l’escalade et à un engrenage qui conduisent dans le mur !

Pour la bonne compréhension du processus en cours, « vassal » vient du latin médiéval vassalus et du latin vassus, qui signifie… serviteur. Sans commentaire !

« Ne soyez le vassal d’aucune âme, ne relevez que de vous-même » (Honoré de Balzac).

6863 vues

21 mai 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

89 commentaires

  1. Avec les nouvelles armes bactériologiques, les USA franchissent un grand pas…Tout état réfractaire se verra soumis aux plaies d’Egypte, et pas un soldat américain ne posera le pied sur leur sol. Les Russes et les Chinois le savent. Il s’agit d’une lutte à mort désormais. Les américains ne reculeront devant rien. Il leur faut vaincre ou mourir. Les Européens seront bientôt dans le mauvais camp, car les RUsses et les Chinois ont l’énergie, l’agriculture, les matières premières et la technologie

  2. « […] La démocratie s’est installée dans de nombreux pays de l’ex-URSS : la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, les pays baltes […] »
    Désolé de vous contredire, Monsieur le Maire : ces pays n’ont jamais fait partie de l’ex-URSS (contrairement aux Républiques musulmanes d’Asie centrale).
    Ils faisaient (seulement) partie du bloc soviétique et du Pacte de Varsovie, à l’insu de leur plein gré.

  3. L’Europe est vassale des USA.
    l’Allemagne a décidé de s’armer. Avec des Rafales? Que non! Des F-35 américains.

  4. pour les bolcheviks. Ces derniers s’étant évaporés, les premiers ne se sont plus sentis de limites et ont créé la désolation dans le monde, à l’origine de tous les conflits de puis 1945, et maintenant chez nous.

  5. Quelle naïveté dans le titre de cet article ….
    C’est depuis 1945 que les eux prédateurs du moments se sont partagé l’Europe, laquelle s’était suicidée en ayant été incapable de prévenir ni d’empêcher la montée de l’idéologie nazie et l’émergence d’un Hiiler (ou d’un autre) après l’humiliation imbécile infligée aux vaincu par les vainqueur. Nous nous sommes livrés à ces deux impérialistes affamés. A toi l’Est, à moi l’Ouest. Manière soft et fourbe pour les yankees, manière cruelle et brutale p

  6. Si Macron dénonce cela, c’est avouer que l’Europe est un pur produit des USA, que jean Monnet et Maurice Schumann étaient bel et bien aux ordres, que De Gaulle a freiné cela et que Mitterand, puis plus tard Sarkozy ont repris le processus et donc que l’Europe est bel et bien le vassal des USA. Donc Macron obéit et se tait.

  7. La « GUERRE FROIDE » n’a jamais cessé. Les US veulent commander le monde et écraser les Russes et les islamistes imposer leur religion. Nous ne sommes pas « sortis de l’auberge!!!

  8. Les Etats Unis , un peuple.
    L’UE des peuples.
    Les Etats Unis , une nation.
    L’UE des Nations.
    Les Etats Unis , le nombre d’Etats fédérés est fixe, aucun nouvel Etat à venir.
    L’UE, le nombre d’Etats est en évolution , de futurs Etats à venir, ou va s’arrêter l’UE
    Les Etats Unis des frontières bien défendues, l’UE des frontières passoires.

  9. Il restera toujours à ceux et celles qui le souhaitent la possibilité de quitter la France et l’Europe des vassaux, pour tenter leur chance et vivre ailleurs…

  10. Il semble évident que le président Ukrainien se savait soutenu par Washington pour refuser de dialoguer avec Poutine.
    Depuis le XIX° siècle les Etats Unis sont derrière tous les conflits,d’abord dans le mouvement indépendantiste de l’Amérique latine,puis dans les colonies européennes en Afrique et en Asie.
    Après guerre les USA nous faisaient rêver ,mais ce rêve est devenu cauchemar!

  11. L’état de l’Armement européen, hors la France, est tellement nul que le « parapluie américain » s’impose pour la majorité des pays d’Europe.
    C’est de Notre faute si nous sommes des « vassaux » obligés !
    Les USA nous ont « à la pogne ». Interviendront-ils le cas échéant ? Voir 1944…

  12. Cela date de 1945, les ricains d’abord refusant de se mêler de la guerre en Europe , doctrine Monroe , se mobilisèrent rapidement lorsqu’ils virent les soviétiques repousser les nazis , et ils occupèrent le plus possible d’Europe avant les communistes.
    Merci à eux, s’il faut choisir la soumission à un empire je préfère l’empire américain.
    Toute l’histoire de l’Europe ensuite fut contrôlée et encadrée par les USA, construction de l’UE comprise. L’UE est une puissance économique sans tête.

  13. Ah, la fameuse servitude volontaire qui fait que les hommes ne préfèrent rien tant à la liberté que la soumission ! Aujourd’hui c’est avec les USA, demain ce sera avec l’Islam.

  14. Mais quand expliquera-t-on aux Français qui vont voter bientôt que voter Macron c’est voter pour le blocus de la Russie donc pour la guerre contre un peuple qui nous a sauvé à Stalingrad. Je soutiens Poutine et pas Macron et ses complices ou patrons

    1. Avant de s’exprimer là-dessus, il faut apprendre l’Histoire. N’est ce pas un certain Joseph Staline qui a signé une entente avec Hitler en 1939 et qui a précipité l’éclatement de la IIème guerre mondiale. Dans ses calculs, il n’avait pas prévu que la France s’effondrerait en 2 mois. Cette félonie de Staline, le peuple russe l’a payé très cher.

  15. Le problème, c’est que les vrais ennemis des Américains, ce sont les Chinois. Or, les Chinois sont aussi les mieux placés pour envahir les Russes et piller leurs terres vierges comme ils le font en Afrique. Ils attendent leur heure et pratiquent le jeu de Go. Une Europe en bons termes avec la Russie les gênerait beaucoup. Américains et Chinois sont dans ces conditions d’accord pour affaiblir la Russie et l’Europe. Quand le comprendra-t-on ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter