Dans la fin de ce chapitre, Pipo apprend toute la Vérité sur les relations entre les maris et les femmes.

*

Soudain de grandes étincelles illuminèrent la cabine ! À partir de ce moment, il n’y eut plus moyen de stopper la sono qui se mettait en marche et s’arrêtait alternativement sans aucune raison !

Mes tlès chels flèles, c’est pas seulement dans le paladis de les maltyls qu’on voit des jolies filles, mais c’est aussi à la maison qu’Allah il vous pelmet d’en plendle jusqu’à quatle, lien que poul vous

(Rires)

Poulquoi un flèle il peut plendle jusqu’à quatle femmes alols qu’une femme, Allah il veut pas qu’elle aille avec un autle que le flèle qui est son mali, sinon elle a dloit à une glosse punition cal, comme il a dit Allah, « Si vos femmes elles commettent l’action infâme en allant avec un autle homme que leul mali, appelez quatle témoins, et si leuls témoignages sont contle elles, enfelmez vos femmes dans la maison jusqu’à ce que la molt les visite ou qu’Allah il leul tlouve un moyen de salut », et comme il a dit aussi, « Vous infligelez à l’homme et à la femme adultèle cent coups de fouet à chacun, et que le supplice ait lieu en plésence d’un celtain nomble de cloyants » ? …

(Hilarité générale)

Poulquoi donc jusqu’à quatle femmes poul un flèle et un seul mali poul chaque femme ? Mes tlès chels flèles, c’est palce que, comme il a dit Allah, « Les hommes sont supélieuls aux femmes à cause des qualités pal lesquelles Allah a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et aussi à cause que les hommes ils emploient leuls biens poul faile un glos cadeau de maliage à leuls femmes » …

(Grosse rigolade)

Et c’est poul toutes ces laisons que les femmes elles doivent vous êtle bien soumises cal, comme il a dit Allah, « Les femmes veltueuses elles sont obéissantes et soumises, et vous léprimandelez celles dont vous aulez à claindle qu’elles désobéissent, vous les mettlez dans des lieux à palt, vous les battlez, mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leul chelchez point quelelle » …

(Ricanements prolongés)

Et donc, mes tlès chels flèles, vous êtes bien au-dessus de vos femmes, mais de combien leul êtes-vous donc supélieuls ? C’est une question difficile mais Allah, qui sait tout, il connaît et il vous donne la léponse. Vous savez que dans à peu plès toutes les langues, quand un homme palle de sa femme, il dit qu’elle est sa moitié. Alols Allah, qui connaît tlès bien l’algèble et l’alithmétique, il a calculé que dans ce cas, un homme vaut exactement deux femmes et c’est ça qu’il vous plesclit quand vous avez à lépaltil vos lichesses et vos hélitages, pal exemple quand il vous dit « Allah vous commande, dans le paltage de vos biens entle vos enfants, de donnel au fils la poltion de deux filles » …

(Grands éclats de rire)

Et c’est ainsi pal exemple, mes tlès chels flèles, que moi qui vous palle je vaux deux fois chacune de mes femmes cal je suis deux fois plus glos qu’elles, que mon celveau aussi est deux fois plus glos et que je vivlai deux fois plus vieux qu’elles, même si je les tlaite le mieux possible en évitant de tlop les battle quand elles sont désobéissantes

(Explosion de rire)

Mais alols, mes tlès chels flèles, vous allez peut-êtle vous dile que si un homme vaut deux femmes, il n’est pas nolmal qu’il puisse avoil comme moi quatle épouses cal quatle poul un, ce n’est pas égal à deux poul un. Poulquoi donc Allah il vous dit les deux choses à la fois ? C’est un gland mystèle, mes tlès chels flèles, mais comme Allah dans tout ce qu’il nous dit pal la bouche du Plophète il peut pas faile d’elleul, il y a sûlement une explication qui explique ce mystèle, palce qu’Allah il connaît des algèbles et des alithmétiques que nous pauvles Cloyants nous n’allivons pas à complendle et dans lesquelles il est possible de dile que deux égale quatle. Et de toute façon, si vous avez un peu de le mal à complendle, vous pouvez faile confiance à ce que les Imams comme moi ils vous disent, palce que nous avons conselvé pal la tlansmission de bouche à oleille depuis mille quatle cents ans ce qu’Allah il a voulu dile au Plophète pal la bouche de l’ange Gabliel, qui est l’un des meilleuls et des plus lapides des anges palce qu’il possède quatle pailes d’ailes et qu’un ange quatle ailes ça vole deux fois plus vite qu’un ange deux ailes ! …

Au bout de neuf ou dix fois, de plus en plus de monde rigola quand la sono de Pipo se déclenchait. Après encore une ou deux minutes, la moitié de la salle fut pliée en deux de rire. Le Vénérable Imam continuait à prêcher dans le vide avec des regards de plus en plus furieux. La réunion se termina dans la confusion générale alors que le Vénérable Imam s’apprêtait à parler des Juifs. Pipo manqua de peu de se faire attraper mais, par on ne sait quel sortilège -Allah ne soit pas loué !-, il se retrouva hors du gymnase, d’où il s’éloigna le plus vite qu’il put.

*

Pipo va-t-il enfin trouver quelqu’un auprès de qui se réfugier ? C’est ce que vous saurez demain en lisant la suite de Pipo le Pygmée sur Boulevard Voltaire.

À lire aussi

Pipo le Pygmée, notre conte de l’été [34]

Dans la fin de ce chapitre et de ce petit conte, deux amis se rencontrent à nouveau. …