Accueil Discours Pipo le Pygmée, notre conte de l’été [31]
Discours - Editoriaux - Fiction - Tribune - 26 août 2016

Pipo le Pygmée, notre conte de l’été [31]

Dans la suite de ce chapitre, Pipo provoque sans le vouloir quelques évènements imprévus.

*

Le Vénérable Imam entra avec une troupe de gens qui portaient comme lui une longue barbe. Il grimpa tout en haut d’une tribune, à deux mètres au-dessus de la foule.

Mes tlès chels flèles, écoutez la Palole d’Allah ! Écoutez bien tout ça qu’Allah il a dit ! Tout ça qu’il a dit Allah il est vlai !

Toutes les fois que le Vénérable Imam prononçait ce nom, chaque frère se prosternait le front contre terre sur son prie-Allah, ce qui faisait faire à la foule un très joli mouvement.

Mes tlès chels flèles, je vous pallelai aujould’hui de les maltyls ! Les maltyls ils sont des Cloyants qui sont molts en combattant les Infidèles dans la voie d’Allah. Les Infidèles ils sont ceux qui cloient pas tout ça qu’Allah il a dit. Ils cloient pas, les Infidèles, cal ils ont bien beaucoup de le mal et de la mauvaise méchanceté dans leul coeul. Et sultout les Infidèles ils sont des gens sans puleté tlès impuls et ça se voit à leuls petits yeux de cochon. Comme il vous a dit Allah, « Ne plenez pas d’amis palmi les Infidèles plutôt que palmi les Cloyants » et au contlaile « Tuez-les paltout où vous les tlouvelez ». Si vous tlouvez un Infidèle il faut d’abold que vous lui demandiez s’il veut devenil un Cloyant. S’il est d’accold poul devenil un Cloyant, Allah il veut qu’on le laisse tlanquille. Mais Allah il vous dit aussi : « Si les anciens Infidèles devenus des Cloyants ils letoulnent à l’infidélité, saisissez-les et mettez-les à molt paltout où vous les tlouvelez » !

Le Vénérable Imam avait parlé sans reprendre son souffle. Comme il était au bord de l’apoplexie, il s’arrêta un moment pour respirer.

Pipo voit cela, déclenche la sono, fait une fausse manœuvre et au lieu des chants, ce sont des rires enregistrés que l’on entend ! D’énormes éclats de rire, qui font se redresser la foule des frères prosternée !

Le Vénérable Imam regardait son micro avec des yeux exorbités, comme une poule qui aurait trouvé un couteau. Il se retourna vers ses collègues, la barbe et les cheveux hérissés, ses sourcils noirs tout froncés. Les collègues murmuraient entre eux et ils lui faisaient savoir par signes qu’ils n’avaient pas d’explication.

Après cinq à dix secondes, les rires s’arrêtèrent sans plus d’explication. Le Vénérable Imam crut pouvoir reprendre son discours.

Mes tlès chels flèles, si vous moulez en combattant les Infidèles dans la voie d’Allah, vous aulez la lécompense de les maltyls dans le paladis. Cal Allah il fela aux maltyls le milacle de la multiplication des jolies filles vielges qui selont avec vous dans le paladis, qu’elles aulont plein de palfums qui sentilont tlès bon. Et aussi qu’elles vous appoltelont plein de laisins blancs et d’autles bons fluits dans le jaldin du paladis d’Allah qui selont lien que poul vous. Cal c’est ça qu’Allah il a dit. Et c’est ainsi qu’Allah il est

La sono de Pipo s’était remise toute seule en marche avec de nouveaux rires ! Des rires bien francs, bien clairs et bien sonores comme ceux que l’on entend pendant les banquets qui ne finissent jamais dans le paradis !

Le Vénérable Imam ne s’arrêta pas de parler, mais il lançait à la salle des regards furibonds avec des gestes lui donnant un air ridicule comme dans les vieux films comiques. Il y eut parmi les frères quelques jeunes insolents qui le trouvèrent drôle et qui se mirent à pouffer. Pipo se rendait bien compte que quelque chose n’allait pas, mais il ne savait pas comment débrancher la sono. Pipo n’osait pas non plus sortir de la cabine, car il voyait derrière la vitre que les collègues du Vénérable Imam lui jetaient des cris inaudibles en le montrant du poing et en passant le revers de la main devant leur cou, ce qui n’était peut-être pas bon signe.

*

Pipo réussira-t-il à empêcher la sono de se dérégler ? C’est ce que vous saurez demain en lisant la suite de Pipo le Pygmée sur Boulevard Voltaire.

À lire aussi

Pipo le Pygmée, notre conte de l’été [34]

Dans la fin de ce chapitre et de ce petit conte, deux amis se rencontrent à nouveau. …