Cela m’avait déjà frappé au lendemain du massacre de Paris contre la rédaction d’un journal satirique : l’attitude de journalistes, ancrés à gauche, sur certains plateaux de télévision, et dont l’attitude reflétait la fébrilité : les voilà en quête de réconfort, y inclus auprès d’une fachosphère réactionnaire habituellement vouée aux gémonies ! Que de questions empressées et d’écoutes attentives dans l’espoir d’un diagnostic favorable, là où, il y a peu encore, l’on interrompait, accusait, invectivait… Je pense notamment à la prestation d’, courant janvier, sur le plateau d’, qui certes n’est pas la plus haineuse du gotha médiatique, mais tout de même : le changement de ton me parut particulièrement perceptible, même concernant cette journaliste plutôt courtoise.

Cela n’empêche pas la persistance de certaines âneries, dont celle-ci, proférée à l’antenne quelques heures après les attentats du vendredi 26 juin survenus en , en et au Koweït, dans une mosquée : “Il faut rappeler, soulignait le journaliste avec empressement et insistance, que les premières victimes de l’ sont les musulmans eux-mêmes.” Même empressement autosuggestif, même nervosité… Me concernant, j’en conclus depuis longtemps que l’ est parcouru de courants résolument islamophobes. Contrairement à la parabole des vessies et des lanternes que rabâche à tour de bras cette fine fleur journalistique (souvent) de gauche : sont bien musulmans – et non bouddhistes – les cerveaux dégénérés invoquant Allah pour ces meurtres. C’est bien l’islam, aujourd’hui, le malade à traiter. La Tunisie, qui l’a bien compris, vient de décider en urgence la fermeture de 80 mosquées (de Volkskrant, de centre gauche), cependant que la France favorise aveuglément et à tour de bras la construction de nouvelles sur son sol…

La gauche médiatico-intellectuelle s’étant fourvoyée plus avant dans sa négation de ce réel, elle risque d’avoir à résorber des contradictions plus lourdes par les temps qui s’annoncent. Il est salutaire qu’elle tremble aujourd’hui en proportion de ses mensonges passés : sa fièvre sera à la mesure du réveil de ses défenses immunitaires. Après la décapitation d’un chef d’entreprise en France par un musulman, fût-il fanatique, déclare que le plus haut niveau d’alerte sera maintenu dans la région pour les trois jours à venir. Rendez-vous est pris, donc, pour d’éventuels amateurs dès le quatrième : les mesures de seront plus propices à une nouvelle action. Ceux en charge de notre sécurité seraient-ils à ce point en pleine panique ? Le responsable de la décapitation de vendredi était déjà dans le collimateur des instances de sécurité : “heureusement” ! rajoute encore le citoyen, rassuré.

Le piège “multiculturel” d’un sirupeux “vivre ensemble” est en passe de refermer ses mâchoires de fer et d’acier sur nos sociétés. Seule sa tolérance aveugle et molle pouvait engendrer cette nouvelle “” (de ) poussant des milliers de jeunes Français et Européens dans les bras de la guerre sainte. Les solutions proposées semblent, pour l’heure, purement “mécaniques”, ridicules, de pure “forme” et n’incitent donc pas à l’optimisme. L’ennemi, pour ces idéologues malades, constitue moins encore celui qui mitraille ou décapite, puisqu’on ne le nomme pas (musulman) que celui sonnant le tocsin depuis longtemps, et que l’on nomme (réactionnaire) : demandez donc aux Éric ZeMmour, Michel Onfray, Alain Finkielkraut, Malika Sorel, et tant d’autres.

28 juin 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Dernières nouvelles d’Allemagne (et de Finlande) : « la terreur islamiste est une menace permanente »

Le 4 octobre dernier, un individu de nationalité syrienne a assassiné un touriste allemand…