Nombreux sont, dans ces lignes et dans tous les médias, ceux qui s'indignent de la destruction des vestiges de Palmyre par les barbares de Daech. Cette ruine d'une ruine semble leur paraître plus monstrueuse que toutes les ignobles faites aux populations sous contrôle. Sauf peut-être pour le cas très symbolique du conservateur de ce site qui a payé de sa vie, sa fidélité à une mémoire.

Deux statues de Bouddhas à Bâmiyân, trésor classé par l'UNESCO, furent détruites par les dans le nord afghan en 2001. Stupéfaction et horreur ! Depuis, hors le cercle des archéologues et historiens, le cours du monde n'a guère changé. Le migrant ou désormais « réfugié » n'en a pas cure, pas plus que le chômeur du troisième type en France..

Dans un papier précédent, je proposais une action radicale pour mettre un terme brutal aux actions guerrières et extension de l'« islamique ». Le recours à l'atome militaire, moderne et limité, a été illustré et compris par beaucoup de commentateurs, comme l'apocalypse façon Hiroshima. Outre que cela souligne la méconnaissance entretenue chez les citoyens d'un domaine très réservé et tabou, la crainte, que j'indiquais moi-même, est de voir des populations « civiles » victimes de cette ou ces attaques et la condamnation internationale qui en résulterait. L'inévitable et désastreuse destruction des sites antiques avec ces bombardements me fut aussi opposée, alors même que les artificiers de étaient déjà à l'œuvre.

Je persiste à penser que l'avenir de l'humanité est plus important que les vestiges de son passé, d'autant que la mémoire ne sera jamais effacée, sauf à laisser se poursuivre l'invasion de Daech, pourquoi pas jusqu'au lieux profonds des mémoires informatiques du monde avec des « hackers » super barbares !

Quant aux ruines et vestiges, leur reconstruction à l'identique est maintenant possible avec les technologies modernes en 3D. À ce sujet, je recommande aux inquiets, curieux du passé physique et autres adeptes des vieilles pierres, la visite de Lascaux II en Dordogne, impressionnante et émouvante reproduction de la grotte préhistorique d'origine, désormais préservée des pollutions humaines non loin de là.

3 septembre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.