Les Néo-Zélandais vont-ils changer de drapeau en mars 2016 ? Très certainement si l’on en croit les résultats du du 11 décembre qui a été validé par la Commission électorale de Nouvelle-Zélande.

Cela fait des années que le débat fait rage en Nouvelle-Zélande. Tout simplement parce que les habitants sont excédés d’être confondus avec leurs voisins australiens qui, eux aussi, arborent l’Union Jack (le drapeau britannique) sur leur drapeau. Il est vrai qu’entre les deux bannières, la différence est mince, car tous deux arborent l’emblème britannique et la Croix du Sud. En fait, les deux drapeaux ne sont différenciés que par deux étoiles supplémentaires sur le drapeau australien.

En plus, la référence à « l’ancien colonisateur britannique », selon les propos du néo-zélandais, John Key, irrite une population devenue totalement indépendante et souveraine en 1947, même si elle reste dans le Commonwealth. L’idée d’un nouveau drapeau a été relancée à la suite des élections législatives de septembre 2014 remportées à la majorité absolue par le parti nationaliste dirigé par John Key.

Un grand concours national via Internet a été initié et le gouvernement a reçu pas moins de 10.292 propositions de nouveaux drapeaux, dont certaines assez farfelues. Une première sélection a été effectuée pour n’en conserver qu’une quarantaine, qui a constitué une première liste officielle. Puis, un comité de douze personnalités a été chargé de retenir cinq des propositions mises en ligne par les internautes. Les citoyens no-zélandais ont été invités à s’exprimer par voie postale. Ils avaient environ un mois pour le faire. Les résultats sont tombés et c’est un drapeau orné de la fameuse fougère argentée des All Blacks qui a été retenu d’une courte tête devant un drapeau quasi-identique mais avec une variante rouge. Sur les 1.310.455 votants, il a recueilli 50,53% des voix (662160) contre 49,47% (648.295) à l’autre drapeau. Ce résultat sera confirmé le 15 décembre. Mais ce premier referendum n’est qu’un tour de chauffe. Le vrai referendum aura lieu en mars prochain. Plus de trois millions de personnes seront alors appelées à choisir entre l’ancien et le nouveau symbole de leur pays.

La Nouvelle-Zélande n’est pas le premier pays à changer de drapeau. D’autres l’ont déjà fait depuis le début de ce siècle : l’Afghanistan (2001), la Géorgie (2004), la Serbie, la République démocratique du Congo, le Lesotho (2006), l’Irak (2008), la Birmanie (2010), la Libye (2011) pour des raisons diverses et variées : changement de régimes politiques, indépendance, décisions politiques ou pour rompre avec l’histoire.

56 vues

13 décembre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.