Editoriaux - Entretiens - Politique - Société - Sport - 27 novembre 2013

Nous sommes en 2013. Résolument !

À l’occasion du lancement de sa nouvelle formule, Boulevard Voltaire vous propose une série de courtes interviews. Chaque jour, une personnalité — politique, intellectuel, artiste, sportif, etc. — répondra à une question, toujours la même, qui correspond aux interrogations du moment. Aujourd’hui, c’est Alain Finkielkraut qui se prête au jeu…

Crise de régime, crise de société ou révolution : selon vous, sommes-nous en 1958, 1968 ou 1788 ?

Nous ne sommes ni en 1958, ni en 1968, ni en 1788. Nous sommes en 2013. Résolument.

Nous vivons actuellement une situation inédite. Ce que nous traversons relève du jamais vu. Les références historiques dans ce cas ne nous servent à rien. Il faut penser la situation actuelle en se confrontant au réel, avec des catégories nouvelles…

À lire aussi

Il y a un climat d’intolérance qu’il faut combattre sans hésitation

Je ne signe pas de pétitions. Je préfère intervenir à la première personne. …