Cinéma - Editoriaux - Livres - Médias - Politique - Religion - Santé - 6 janvier 2013

« Nos jeunes pousses », Mahomet et les Juifs…

Cliquez pour acheter

Charlie Hebdo a publié une BD mettant en scène la vie de Mahomet. Je ne l’ai pas vue : je ne lis pas Charlie Hebdo. Nicolas Gauthier si. Il trouve la BD immonde et estime que ses auteurs sont des « porcs ». Étant de ceux qui pensent que dans le cochon tout est bon, je m’abstiendrai de juger, de préjuger le bien fondé de cette appréciation.

Je suis en revanche très sensible à son pathétique cri du cœur. « Que diront nos jeunes pousses désireuses de connaître la deuxième religion de France ? » Assurément, ce n’est quand même pas dans Charlie Hebdo que l’on trouvera les éléments nécessaires à une connaissance indispensable de l’Islam. Tant qu’à s’instruire, autant aller à la source où coulent la lumière, le divin et le miel.

Mais pas dans n’importe quelle mosquée de l’Hexagone : il n’est pas sûr qu’elles soient parfaitement fiables sur le plan doctrinal. « Nos jeunes pousses » méritent mieux. Il existe d’excellentes madrassah au Pakistan. Des écoles coraniques de haut niveau en Arabie saoudite. Et en Iran – c’est ce qu’il y a de mieux – des établissements religieux dont la perfection dépasse de loin celle, très usurpée, d’Oxford, d’Harvard ou de Cambridge.

Il s’agit, on l’aura compris, de filières d’excellence. Un peu comme nos grandes écoles. Des prépas sont donc requises pour y accéder. Et dans ces prépas, « nos jeunes pousses » devront d’abord apprendre qui sont les Juifs, adversaires cruels et acharnés de Mahomet, avant de se consacrer à l’étude des paroles divines.

Il leur sera dit que les Juifs tiennent les banques. Qu’ils contrôlent les médias. Qu’ils ont infiltré le monde politique. Qu’ils sont à la Maison Blanche, à l’Élysée et au 10, Downing Street. Qu’ils ont fait main basse sur les universités en trustant indûment un nombre impressionnant de chaires professorales. Qu’ils ont raflé sournoisement on ne sait combien de prix Nobel, que leurs auteurs publient des centaines de livres, sans doute par cooptation. Qu’ils ont réussi, par complicité tribale, à contrôler la science, la pub, le cinéma, la pensée…

Et surtout que, devenus ainsi tout-puissants, ils font régner la terreur. Sinon, pourquoi Thierry Meyssan aurait-il été obligé de s’exiler à Beyrouth où il vit dans le besoin avec les maigres subsides que lui accordent Damas et Téhéran ? Sinon, pourquoi Dieudonné, quand il veut respirer un peu d’air libre, est-il obligé de prendre un avion d’Iran Air (qui, il est vrai, accorde la gratuité à certains nécessiteux) ? Sinon, pourquoi Siné, autre victime, n’aurait-il pas pu empêcher l’assassinat de son Siné Hebdo alors que Charlie Hebdo (soutenu vraisemblablement par les banques juives) jouit d’une santé inquiétante ?

C’est peut-être beaucoup demander à « nos jeunes pousses ». Mais il s’agit, n’est-ce pas, de « la deuxième religion de France ». Et ça, c’est pas de la gnognotte. Pas comme la première sur laquelle tout un chacun peut cracher (Charlie Hebdo ne s’en prive pas). Et la troisième ? Là, il faut laisser un peu de temps au temps. Le temps que ces prépas, si utiles et tant désirées, se mettent en place. Et alors, grâce à la lecture conjuguée du Coran et des Protocoles des Sages de Sion, apparaîtront en pleine lumière les tentacules reptiliennes et talmudiques du complot des adorateurs de Moïse.

À lire aussi

Pas étonnant que les Français éprouvent du dégoût à l’égard des politiques !

Ce qui accable les macronistes, c’est que, comme tous les nouveaux riches, ils ne connaiss…