Nice : le tribunal administratif retoque l’arrêté municipal rendant le masque obligatoire dans les transports

estrosi

Le maire de Nice, Christian Estrosi, avait voulu une nouvelle fois faire parler de lui en annonçant le retour du masque obligatoire dans les transports à Nice dès ce lundi.

Se voulant à la pointe dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, celui-ci avait multiplié, avec plus ou moins de bonheur, les prises de parole depuis quelques semaines. Il avait d'abord annoncé en conseil municipal le retour probable du passe vaccinal dès le 1er août, annonce qui avait suscité une levée de boucliers et d'incompréhension sur les réseaux sociaux.

Cette annonce, malheureuse, avait immédiatement été contredite par le gouvernement. Non, il n'y aurait pas de retour du passe vaccinal en France le 1er août.

Essayant de sortir de cette bourde de communication par un numéro d'équilibriste que lui seul est capable de réaliser, Christian Estrosi a cependant récidivé en annonçant le retour du port du masque obligatoire à Nice, pour enrayer la « nouvelle vague ».

Sauf que l'arrêté obligeant à porter le masque dans les transports a été suspendu, vendredi 8 juillet, par le tribunal administratif de Nice. La Justice estime, en effet, que ce n'est pas nécessaire.

Christian Estrosi n'obtiendra donc pas gain de cause pour soutenir une politique impulsive, disproportionnée et inajustée aux enjeux sanitaires du moment.

La nouvelle vague qu'il va devoir enrayer, maintenant, est plutôt celle du ridicule.

Sabine Faivre
Sabine Faivre
Auteur, essayiste

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois