Pour toutes les collectivités publiques si généreuses avec l’argent de leurs administrés, la décision de justice tombée ce vendredi 3 mars est une bombe. La cour administrative d’appel de Paris a en effet annulé à cette date la subvention de 100.000 euros généreusement offerte en 2019 par la ville de Paris à l’ONG SOS Méditerranée. Les juges avaient été saisis par un militant zemmouriste. La démarche va faire tache d'huile.

Le motif invoqué par la cour semble de bon sens : la ville gérée par Anne Hidalgo dépasse ses compétences, elle ne peut prendre position sur un sujet aussi grave qui relève de l’État seul. Ce qui, en terme juridique, s’énonce de la manière suivante : « Le Conseil de Paris doit être regardé comme ayant entendu prendre parti et interférer dans des matières relevant de la politique étrangère de la France et de la compétence des institutions de l’Union européenne, ainsi que dans des différends, de nature politique, entre États membres », estiment les magistrats. Logique. La ville de Paris peut-elle décider d’octroyer une subvention à une association pro-Russie, par exemple ?

Non, cela va sans dire, mais va tout de même mieux en le disant. La suite dira si le Conseil d'État confirme cette décision : la bataille judiciaire sera féroce et la mobilisation aussi discrète que générale du côté de la gauche NUPES et de la Macronie qui ont déjà réagi. Car c’est bien un solide coup de pied dans la fourmilière immigrationniste.

BV l’avait révélé dès novembre 2022 alors que le navire Ocean Viking de SOS Méditerranée accostait dans le port de Toulon avec, à son bord, 234 migrants : cette association est financée par de nombreuses collectivités publiques et pas seulement par la ville de Paris. Selon le rapport financier 2021 de SOS Méditerranée (page 51), 11 % des ressources de l’association proviennent de collectivités territoriales françaises, soit un million d’euros sur 10 millions d’euros de revenus. En tête des collectivités locales les plus généreuses, le département de Loire-Atlantique présidé par Michel Ménard (PS) a versé 200.000 euros, la région Bretagne présidée par Loïg Chesnais-Girard (ex-PS) a offert 105.000 euros, le département de la Haute-Garonne présidé par Georges Méric (PS) s’est fendu de 103.500 euros, la région Occitanie présidée par Carole Delga (PS-PRG) a fait don de 90.000 euros. Les régions Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire ainsi que le département d’Ille-et-Vilaine ont donné chacun 50.000 euros. La ville de Marseille a généreusement retiré 30.000 euros de son budget en faveur de l’association, Lyon 28.000, Montpellier 25.000 euros. Environ 75 collectivités publiques ont voté l’octroi de fonds à SOS Méditerranée.

Soyons clairs : sauver des hommes et des femmes de la noyade est une noble mission. Les ramener d’Afrique, leur continent de départ et d’origine, jusqu’en Europe, si c’est au mépris des lois de la mer, est nettement moins noble. Faire le jeu des passeurs, ce dont plusieurs ONG sont accusées, n’est plus noble du tout. Inciter volontairement ou non des hommes et des femmes à risquer leur vie en mer – c’est une des accusations récurrentes portées contre ces associations, notamment en Italie ou en Suisse – devient honteux. Faire subrepticement la promotion de ces migrations qui peuvent être mortelles devient criminel. Et tordre le bras de la France et des pays d’Europe pour accepter ces trafics destructeurs pour les migrants, pour leurs pays d’origine et pour les pays d’accueil est irresponsable.

Il faut rappeler que ces collectivités sont financées, via les impôts obligatoires, par leurs administrés, favorables ou non à l’immigration, ce qui devrait a minima inciter les exécutifs locaux à la réflexion. Et que ces régions, départements ou villes peinent souvent à assumer leurs tâches (entretiens des routes, des lycées, des écoles...) et réclament chaque année à l’État des dotations supplémentaires. Jusqu'à quand les Français accepteront-ils ces provocations ?

7023 vues

05 mars 2023 à 20:53

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

50 commentaires

  1. L argent du contribuable est dilapidé dans un système mafieux. L État est complice,ainsi que le gouvernement. Les élus islamo gauchos ,ainsi que les technocrates du même bord facilitent l immigration légale et clandestine. Tout le monde se tait.La bien pensance gauchiste et la mauvaise foi règnent.

  2. Y a pas de pognon pour les caisses de retraites, faudra travailler jusqu’à 64 ans. Mais du pognon pour toutes ces associations de l’immigration. Tous ses membres s’enrichissent, salaires de réve, grosses voitures etc. Mais les immigrés ces pauvres humains seront abandonnés à leur triste sort, pas de logement, pas de quoi manger sans travail. Ils deviendront des drogués et des criminels. Voila France de Macron !

  3. Allez comprendre ,il n’y a plus d’argent ( soit disant !) dans les caisses ! des SDF vivent et meurent dans les rues de FRANCE ; MAIS les collectivités publiques s’en foutent royalement , elles préfèrent donner des millions à des associations qui n’aident que des étrangers . Voilà la FRANCE dans tout sa splendeur , et elle a l’outrecuidance de donner des leçons a tout le monde mais n’est pas foutue de les appliquées pour elle . La FRANCE est bien devenue un cloaque .

  4. Dans la France d’aujourd’hui, la Justice n’a plus assez de moyens, l’Ecole n’a plus assez de moyens, la Santé, les Hôpitaux, le SAMU, la Police, l’Armée n’ont plus assez de moyens. Les agriculteurs crèvent littéralement, étranglés par les impôts … et les « grandes surfaces » qui sous-paient leurs produits, notre Industrie fout le camp à l’étranger (merci les « capitaines d’industrie »). La France s’étiole par manque (cruel) de moyens. MAIS … ! Mais Macron distribue l’argent à tout-va, à droite et à gauche (« c’est beau, c’est grand c’est généreux la France ! »). Et des Régions (françaises) font vivre des ONG comme SOS Méditerranée qui entretiennent de gros bateaux comme l’Océan Viking (et d’autres probablement) pour alimenter l’invasion qui se profile en nous ramenant des « immigrés », des « mineurs isolés » (dont beaucoup sont majeurs) qui ont jeté leurs papiers, provenant de pays qui ne veulent plus les reconnaître. Guerre civile imminente, ai-je lu dans quelques commentaires ?

    1. Toute l’HISTOIRE DE FRANCE donne des « infos » sur les crises et ce qu’il en est « sorti » lorsque les gaulois réfractaires ayant faim et froid ne veulent pas « rentrer dans le tube » si facilement que semblent penser tous ces coucous politicards de la macronie et tous les « coloriés politiques » ( des 2 extrêmes en passant par le centre ) ! …
      SOS Méditerranée n’est que la partie visible de cet iceberg idéologique qui ruine toute nation qui s’est laissée gangrenée ! … Des macron et autre vonderlayen y contribuent de façon exponentielle avec allégresse ! …
      Ce qui se passe actuellement au sujet de la réforme des retraites montre une énième fois l’incurie des « gouvernants » des pays européens qui n’ont plus aucune souveraineté … La CEDH doit aussi disparaître très vite tout comme la « Commission Européenne » …

  5. Comme tous ces islamo gauchistes ils sont très larges avec l’argent du contribuable, sans compter leurs salaires, car ces ogn, ces associations vivent au crochet de la société. Quand est-ce que tout cela s’arrêtera et ces salariés qui bénéficient de toutes ces aides, ces subventions sans aucun contrôle, il faut que tout cela se transforme en bénévolat.

  6. La toute première chose à faire, et ce ne doit pas être bien difficile à condition de le vouloir, c’est de supprimer totalement et définitivement toute subvention publique (état, régions, départementale et urbaine) aux associations de passeurs, telles SOS Méditerranée et bien d’autres, qui repêchent à longueur d’année des migrants clandestins et injustifiés pour les amener dans nos ports au lieu de les débarquer là d’où ils viennent. Que celui qui se croit le président et ses spadassins sans foi ni loi sachent bien qu’à continuer leur laxisme comme ils le font, ils amèneront tôt ou tard une véritable guerre civile en France.

  7. Lorsque l’on a dirigé une entreprise, une pme, on est en droit d’être interloqué par la masse salariale de ces associations. En effet, il n’est pas rare de voir trente salariés ou plus en CDI. C’est colossal pour des structures qui ne créent pourtant pas de valeur.

  8. Un revers pour Hidalgo et sa bande d’ humanistes islamo gauchistes . A souhaiter que cette décision fasse tâche d’huile , l’argent serait certes mieux utilisée pour nos ménages qui galèrent dans ces temps de pénurie

  9. voilà la pire chose à faire : donner de l’argent à ces organisations ! . En fait c’est donner des verges pour se faire battre. Ca revient à couler son propre navire . En plus la maire est tellement endettée qu’elle se permet de s’endetter un peu plus et de ruiner un peu plus ces administrés. On devrait jeter en prison ce genre d’élus mais celles ci sont déjà pleines .

  10. Oye oyé Bonnes gens payez des impôts et des taxes pour que les dirigeants élus jouent les père noël avec l’immigration que 70% de citoyens ne veulent plus. Nos nationaux n’ arrivent plus à joindre les deux bouts mais on joue en France aux généreux donateurs avec l’argent des cons… tribuables.

Les commentaires sont fermés.