Molière 2019 : « On me dit que des Blancs se sont glissés dans la salle… »

Bien belle cérémonie, que celle des Molière 2019. On a invité l’excellent humoriste Fary, qui a commencé par un non moins excellent « Salut les Blancs ». Iconoclaste en diable. S’ensuit un sketch sur la diversité, ou plutôt sur son manque. Observateur avisé du quotidien, Fary reconnaît que l’équipe de France est une exception à la triste blancheur du paysage français. Il se désole, ensuite, que seule une humoriste nommée « Blanche » (Gardin) fasse rire le public. On en redemande dans la salle. On se bidonne. Salauds de Blancs, ricane le public blanc.

Dans un album d’Astérix, aux comédiens qui les insultent lors de ce qui n’est pas encore le Festival d’Avignon, deux matrones s’esbaudissent : « C’est insupportable de vérité ! » On en était probablement là, lors de cette performance raciste : quel courage de critiquer une majorité oppressée quand on est issu, soi-même, d’une minorité puissante, riche de tous nos renoncements !

Il n’y a plus que les Blancs qui offrent un agréable sujet de moquerie, à Paris. Les Blancs, c’est-à-dire les braves types « Français anciens », comme dit SOS Racisme. Ceux qui n’osent plus que se taire pour ne pas être dénoncés ou ne pas passer pour des nazis. Ceux qui n’ont plus le droit de dire ce qu’ils voient, et souvent même plus le droit de voir ce qu’ils voient.

Souvenez-vous de Desproges, qui commençait l’un de ses sketchs par « On me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle… » ; ça faisait même rigoler les Juifs. Je vous parle de cela à une époque où le dîner du CRIF n’était pas encore une galette des rois payante pour s’assurer de la dévotion des goyim. Desproges faisait aussi croire à un chauffeur de taxi raciste bas du front qu’il était arabe (réquisitoire de Yannick Noah au « Tribunal des flagrants délires »). Il pouvait tout dire parce qu’il dézinguait tout le monde. Mais, me direz-vous, il était blanc. Ah, le con !

Va-t-on vers plus de vivrensemble, avec ce sketch? Je ne le crois pas. C’est tout le paradoxe de notre monde orwellien. De même que, dans 1984, on disait « le mensonge, c’est la vérité », aujourd’hui, le racisme anti-Blancs, c’est la fraternité.

Je crois, en tout cas, qu’avec Fary, nous avons trouvé, selon la glaçante formule d’Édouard Philippe à propos de Notre-Dame, « une flèche adaptée aux enjeux de notre époque ». Vivement l’année prochaine !

À lire aussi

Livre : Derrière le barreau, de Patrice Cirier

On ne peut que conseiller Derrière le barreau aux gens de justice, comme disait Daumier, a…