Parée d’un chapeau à plumes, la chef de la tribu France Télévisions, , a déclaré la guerre à l’homme blanc. Plus de visages pâles de plus de 50 ans (à l’antenne). La déclaration est rapportée par Julien Lepers au micro de RMC. Blanche et âgée de 49 ans, l’apprentie cheyenne auteur de cette sortie fracassante devrait, selon toute vraisemblance, s’autolicencier d’ici quelques mois.

À moins qu’elle ne s’envisage en esclavagiste fouettant ses animateurs noirs et métis dans le but d’obtenir encore et toujours plus d’audience. Dans la soute de la galère France 2, France 3, et cetera, la vie ne sera pas rose. Il va falloir ramer sec pour satisfaire la dame blanche de tout en haut. Une femme racialement intraitable. Soucieuse de disparaître le plus rapidement possible. Qu’il n’y ait plus, à la télévision, aucune personne à la peau claire. Elle-même ne se supporte plus. Dans sa salle de bains, les miroirs ont été recouverts par des posters d’Aretha Franklin et de Rokhaya Diallo. Ainsi, lorsqu’elle se maquille, l’illusion de ne plus avoir le visage pâle est totale.

Dans cette pièce de théâtre grotesque, il est intéressant de noter qu’en réalité, le décisionnaire envisage le remplacement sous l’angle original du « tout le monde sauf moi-même ». L’idée qu’il y ait trop de visages pâles de plus de 50 ans à la tête de France Télévisions et de l’État ne leur a pas effleuré l’esprit. Sans doute se voient-ils régner sur un peuple entièrement métissé, docile, au garde-à-vous devant leur grande bonté. Éternellement reconnaissant. Le bon Blanc vengeur du Noir opprimé. Se rêvent minoritaires mais puissants. La Geronimo de France Télévisions n’a pas l’air de s’imaginer que, contrairement aux clichés des westerns de son enfance, c’est elle qui pourrait finir attachée au totem. Les migrants de Cologne ont livré un échantillon du sort qui est promis à la femme blanche. Planquée dans un bureau doré ou chômeuse longue durée, le cow-boy ne fera pas de distinction. Toutes et tous feront l’affaire.

Comme le fait remarquer Julien Lepers, aucun député, aucun membre du CSA, aucune personnalité n’a relevé cette discrimination raciale exprimée par la directrice de France Télévisions. Le a carte blanche. Seul cas où cette couleur est tolérée.

15 janvier 2016

À lire aussi

Déjà un pied cassé pour Joe Biden

Les errances du médecin ne permettent pas, pour le moment, d'être affirmatif quant à la te…