Le tabloïd allemand Bild publie aujourd’hui un certain nombre de messages scandaleux « anti- » glanés sur « la Toile » et semble faire le lien entre ceux-ci et « la multiplication des violences », suite notamment à l’agression au couteau perpétrée contre une candidate à la mairie de Cologne par un homme « revendiquant un acte xénophobe » (Le Figaro du 20 octobre). La formulation « multiplication des violences », à partir d’une agression au couteau, semble sous-entendre que l’ est en proie à une vague d’attaques physiques populistes contre les « réfugiés » et leurs fans. Eh bien oui, nous sommes en mesure de vous le confirmer, il y a eu effectivement une vague de violences physiques contre des réfugiés ces dernières semaines en Allemagne et aux , curieusement occultés par nos . Voici pourquoi.

– « Nouvelles violences entre demandeurs d’asile à Hambourg. Au total, une soixantaine d’Afghans et d’Albanais se sont affrontés […]. Mardi soir se produisit également un affrontement dans le camp de réfugiés de Braunschweig, cette fois entre trois cents Algériens et Syriens. Il était question de vols… » (Algemeen Dagblad, 7 octobre).

– « Meurtrier présumé parmi les demandeurs d’asile. Un Érythréen soupçonné de meurtre arrêté dans un centre d’accueil néerlandais. Il aurait assassiné son ex-compagne dans un centre de demandeurs d’asile à Wiesbaden, en Allemagne […]. Il ressort de l’enquête que le suspect avait demandé asile sous un faux nom aux Pays-Bas le lendemain de la découverte du corps de sa compagne en Allemagne » (De Telegraaf, 9 octobre).

– « Demandeurs d’asile grièvement blessés au cours d’une bagarre en Allemagne. De nouvelles bagarres ont éclaté dans des camps de réfugiés en Allemagne entre différents groupes. Deux demandeurs d’asile furent ainsi grièvement blessés en Bade-Wurtemberg. Diverses violences ont également éclaté dans des centres d’accueil à Hambourg, Schwerin et Mannheim. À Ohrdruf (Thuringe), des agents de furent même molestés lors de la tentative d’arrestation d’un Irakien suspecté de » (Volkskrant, 9 octobre).

– « Des demandeurs d’asile agressent une femme chauffeur de bus. Amsterdam. Un groupe de demandeurs d’asile sous l’emprise de l’ a menacé la femme à Gilze et Rijen. Selon certains témoins, elle aurait été violemment extraite du bus et coincée contre le flanc de celui-ci à l’extérieur » (De Telegraaf, 20 octobre).

Voilà, c’était juste un petit panel qui confirme bien que l’ est en proie à une nauséabonde vague de populisme. Vous noterez également qu’en Europe, les policiers sont à l’occasion molestés par les demandeurs d’asile, ce qui confirme bien un retour en force du national-socialisme. Bild, Bild ! Où étaient tes reportages offusqués, indignés et en couleur ? Et pour conclure, cette déclaration totalement à contre-emploi (ce qui la rend intéressante) du ministre de l’Économie hollandais, Henk Kamp, le 11 octobre (De Telegraaf) : « La vague de réfugiés à laquelle fait face notre pays n’est pas une bonne chose pour son économie. »

Moi, je n’ai rien dit !

21 octobre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Dernières nouvelles d’Allemagne (et de Finlande) : « la terreur islamiste est une menace permanente »

Le 4 octobre dernier, un individu de nationalité syrienne a assassiné un touriste allemand…