Brèves - International - Justice - Radio - 5 septembre 2016

Ménard sur les "élèves musulmans": des associations pourraient saisir la justice

Deux associations antiracistes, la Licra et SOS Racisme, ont annoncé à Europe 1 avoir saisi leurs commissions juridiques respectives après la nouvelle sortie de Robert Ménard, qui a évoqué, pour la seconde fois, une classe de sa ville comptant “91% d’élèves musulmans“. 

Le maire de Béziers, proche du Front national, a d’abord lancé ce lundi matin sur LCI qu'”être français c’est aussi, comme le disait le général de Gaulle, être européen, blanc et catholique”. Avant d’ajouter: “Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d’enfants musulmans, évidemment que c’est un problème, il y a des seuils de tolérance”. 

La Licra et SOS racisme exaspérées

Invité à réagir à ces propos, le président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémtisme (Licra) n’a pas caché son exaspération. “Ménard bat les records de l’ignominie et de la connerie. C’est un pétainiste qui nie les valeurs de la France et de la loi de 1905 sur la laïcité”, a-t-il lâché, avant de préciser avoir demandé à la commission juridique de son association de “s’en saisir”. 

Une autre association, SOS Racisme, a assuré à la radio avoir lancé la même démarche interne, en vue de saisir la justice. Dominique Sopo, son président, a dénoncé “des propos racistes, des propos d’exclusion dont Ménard est coutumier”. “Ce qu’il demande, c’est de faire en sorte de purifier le pays des juifs, des noirs, des musulmans…”, a-t-il ajouté.

En mai 2015, Robert Ménard avait déjà soulevé un tollé en évoquant “64,6%” d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers, une estimation basée sur “les chiffres de [la] mairie”. Une enquête avait été ouverte pour vérifier l’existence éventuelle de fichiers illégaux à la mairie, avant d’être classée sans suite.

À lire aussi

Deux hommes tués par balle dans un bar à Marseille

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleDeux hommes, âgés de 41 et 59 ans, ont été tué…