Audio - Editoriaux - Entretiens - International - 15 octobre 2016

Même si Asia Bibi était graciée par l’État, elle serait très vite assassinée

Après sept années d’emprisonnement et une condamnation à mort en première instance pour blasphème, la Pakistanaise Asia Bibi devait être fixée jeudi sur son sort en appel. L’audience a été repoussée sine die en raison du désistement d’un juge. Alexandre Del Valle analyse.

À lire aussi

Alexandre del Valle : « La charia prévoit la violence, la haine envers les mécréants et l’infériorité des chrétiens et des juifs »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleAu Sri Lanka, des attentats islamistes ont ens…