Brèves - 6 septembre 2016

Marseille: Ghali veut un "travail de fond avec la police" pour lutter contre la "voyoucratie"

Alors que deux nouveaux hommes ont été tués lundi soir à Marseille, le bilan s’alourdit désormais à 26 homicides par balles dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l’année, dont dix depuis un mois. Sur BFMTV, Samia Ghali, la maire PS des 15e et 16e arrondissements s’est dit “inquiète” d’une “recrudescence des meurtres”.

“Il n’y a plus un jour où l’on nous annonce pas un meurtre”, extrapole la sénatrice, soulignant “qu’aucun secteur de la ville n’est épargné”.

“Ceux qui pensaient que ça se passait dans les quartiers nord et que ça ne concernait pas le reste de la ville se sont trompés”, a martelé Samia Ghali. Le drame a en effet eu lieu dans le quartier du Panier (2e arrondissement), au cœur de la cité phocéenne.

“Un travail de fond avec la police”

La maire des 15e et 16e a également exigé “un vrai travail de fond avec la police”. Consciente du contexte particulièrement tendu et de la menace terroriste élevée, Samia Ghali a toutefois estimé “important” que “la police reprenne son travail sur les problèmes de voyoucratie”. Sans cela, “ces drames ne s’arrêteront plus”, a affirmé la sénatrice.

“Nous sommes à un taux d’élucidation de 50%, c’est quand même un taux important un fait sur deux élucidé”, rappelle sur BFMTV le préfet de police de Marseille. Laurent Nunez rejette les critiques “concernant le fait qu’on puisse commettre des règlements de comptes en tout impunité” dans la cité phocéenne. Saluant le travail des officiers de la police judiciaire, il assure que “huit faits de règlements de comptes” ont pu être évités depuis le début de l’année.

À lire aussi

L’église Saint-Jacques de Grenoble a été incendiée… France 3 forcée de faire son « média culpa »

Si localement, cette découverte chagrine le diocèse, elle enquiquine surtout France 3, pri…