Marine Le Pen accepte le principe d'un débat avec Éric Zemmour, un exercice qu'elle avait refusé jusqu'ici, rapporte Le Point.

Début novembre, la candidate du Rassemblement national affirmait : « Débattre avec lui ? Aucun problème ! Mais pas avant qu’il soit vraiment candidat, c’est-à-dire qu’il ait ses 500 signatures de maires. » Une échéance pour le moins lointaine, puisque la liste officielle des candidats à la présidentielle ne doit être validée par le Conseil constitutionnel que le 5 mars 2022. Abondant en ce sens, un des conseillers de Marine Le Pen expliquait : « Il n’y a que la médiatisation qui fait monter Zemmour. Marine n’est pas là pour soutenir la stratégie d’un concurrent. »

Changement de cap

Le Point explique cette volte-face : un « mystérieux organisateur » aurait invité Marine Le Pen et Éric Zemmour à débattre ensemble dans un décor qui ne sera pas classique : « Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’est pas une chaîne de télé », confie un proche, ajoutant : « C’est encore en discussion, mais on pourrait se retrouver sur une scène, comme lorsque Éric Zemmour a débattu avec Michel Onfray. »

Le changement de stratégie de la candidate intervient après le meeting réussi d'Éric Zemmour à Villepinte. Elle a désormais tout intérêt à souligner les différences qui les séparent : « À partir de maintenant, on ne peut plus l’ignorer. Et on ne peut pas laisser s’installer l’idée que Marine Le Pen aurait peur de débattre avec lui », explique un membre de son entourage. « S’il obtient ses signatures et va jusqu’au bout, elle a intérêt à montrer ses différences avec lui. Et s’il n’y va pas, elle devra récupérer son électorat… »

Éric Zemmour, interrogé sur le sujet, n'a pas souhaité faire de commentaire : « Pour l’instant, on se concentre sur le débat de jeudi soir avec Bruno Le Maire. »

9 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.