Ex-animateur de l’émission « On ne peut pas plaire à tout  » puis du « Divan », sur France 3, qui réunissait 15 téléspectateurs dans ses meilleurs jours, Marc Olivier Fogiel, après un détour sur RTL, fut nommé directeur général de BFM TV. Son passage chez Ruquier pour la promotion du livre dans lequel il racontait son expérience de père adoptif d’un enfant de mère porteuse avait ajouté un galon sur ses épaulettes. L’homme était mûr pour accéder à de hautes fonctions dans la diffusion de la bonne parole.

Après un an passé à la direction de la première chaîne d’info, la nouvelle recrue sort de son bureau pour venir se plaindre de la concurrence au Parisien. Dans la ligne de mire, , la chaîne qui ose abriter Éric Zemmour, la chaîne qui a fortement augmenté son audience sur un an, CNews l’infâme, CNews l’horrible. « C’est notre opposé. CNews est labellisée “chaîne info“, or c’est une chaîne d’opinion, très marquée, très à , très clivante », explique .

Nous serions donc placés face à un phénomène étrange de clivage qui fédère. Une première dans l’ de la et des mathématiques : la division qui réunit. En cherchant bien, il serait même possible que des fidèles de BFM TV soient partis sur CNews pour se faire cliver. Il y a des masochistes qui zappent sur « Face à l’info » (et d’autres émissions) pour aller écouter des chroniqueurs avec lesquels ils sont en total désaccord. C’est inouï. Il existe des malfaisants qui se payent un tour de CNews comme d’autres vont à la foire du Trône. Le métier devient difficile.

« C’est davantage de l’opinion [CNnews] que de l’information et c’est tout ce que je ne souhaite pas faire ». Le directeur général de BFM TV a une éthique. De l’info, rien que de l’info. Les agresseurs de chauffeurs de bus sont des marginaux avec des chiens – peut-être une à courre égarée en centre-ville -, les tueurs à couteaux sont des déséquilibrés et Mohammed s’appelle Gérard. De l’info et rien d’autre.

Face à cette concurrence qui le ronge de l’intérieur, Marc-Olivier Fogiel vante les mérites de sa chaîne aux lecteurs du Parisien : « Notre force, c’est l’actu chaude et la réflexion. On ne se disperse pas : on s’affirme et on se perfectionne. » L’interview vire au spot de pub. Le Monsieur Propre de l’info récure tous les cerveaux du sol au plafond. Satisfait ou remboursé.

Mais la concurrence funeste ne se limite pas à CNews. Il y a également LCI, à qui le donneur de leçons attribue un mauvais point. Une chaîne au format « plus posé », des journalistes également sous tranquillisants mais qui s’adonnent de temps à autre à « beaucoup d’opinions ».

En bref, le cri d’alarme est lancé. Le SOS envoyé. BFM TV perd du terrain face au réveil populaire exprimé par la nouvelle orientation de CNews et les dérapages honteux de LCI.

Mais qu’à cela ne tienne, il faut vivre avec son temps. BFM TV lancera, dès la rentrée, une émission qui revisitera l’actu du jour avec de nouveaux chroniqueurs, dont Isabelle Saporta, compagne de , eurodéputé EELV. Du garanti sans opinion. Aucune trace de clivage. De la pure info comme on l’aime en .

15 juillet 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.