Le ministre de l’Intérieur a refusé l’organisation d’une au motif qu’un rassemblement du même type avait causé « de graves troubles à l’ordre public » en 2014, ce qui n’a pas manqué de faire réagir La France insoumise.

« En faisant ça, suscite des risques de violences et de heurts »

Le vendredi 14 mai, sur France 2, à l’instar d’une grande partie de la , le député LFI a dénoncé cette interdiction : « C’est une provocation de sa part. » « En faisant ça, Gérald Darmanin suscite des risques de violences et de heurts », a assuré Éric Coquerel

« Il y a eu plein de manifestations de solidarité pour les Palestiniens et pour le processus de paix qui se sont très bien passées », a-t-il voulu rappeler. Le député de La France insoumise s’est, par ailleurs, dit « très étonné que ce qui soit possible ailleurs ne soit pas possible en France », prenant notamment pour exemple la « grande manifestation à Chicago ».

 

« Pourquoi c’est le seul type de manifestation qu’on interdit ? »

« Je pense que la France serait bien inspirée de changer de position par rapport à ce qui est en train de se passer », a suggéré Éric Coquerel, avant de s’insurger : « Pourquoi c’est le seul type de manifestation qu’on interdit ? » En expliquant que les débordements dans d’autres manifestations ne conduisent pas pour autant à leur interdiction.

Selon lui, pour en finir avec les tensions au Proche-Orient, il faudrait deux États entre Palestiniens et Israéliens avec « comme capitale partagée ». « Il y a un peuple colonisateur et un peuple colonisé. La tradition de la France est de tenir compte de ce qu’il se passe là-bas. Ce n’est pas ce qu’elle fait pour l’instant », a-t-il déploré.

14 mai 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.