Editoriaux - Politique - 28 janvier 2016

La Manif pour tous doit se recycler en Manif pour tout

Christiane Taubira partie, le rêve des millions de Français descendus dans les rues à l’appel de la Manif pour tous va-t-il se réaliser ? Non, bien sûr, puisque le gouvernement actuel et le nouveau garde des Sceaux ne vont rien changer à la politique de la démissionnée. Après la reculade de Nicolas Sarkozy sur le mariage gay, seule Marine Le Pen a clairement annoncé son intention d’abroger cette loi, dite loi Taubira.

L’appel d’un pot de départ du ministre devant son ministère le soir même de sa démission a eu peu de succès. Une centaine de Parisiens s’étaient déplacés. Seize mois après la dernière grande manif, la Manif pour tous semble avoir disparu de toute actualité. Même si, depuis avril, cette association s’est transformée en parti politique, elle s’est visiblement épuisée. La motivation des manifestants, qui n’hésitaient pas à payer généreusement leur participation au défilé, n’est plus la même. Bien sûr, tous sont toujours contre la , la GPA et ce mariage pour tous qui s’avère, d’ailleurs, un échec. En 2014, sur 241.000 mariages, seuls 10.000 l’ont été entre personnes de même sexe, soit 4 % ! Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, donc. Mais cette loi marquera le quinquennat de François Hollande d’une pierre noire qui aura accentué la division des Français à un point de non-retour.

Durant les manifestations dont l’ampleur n’a jamais été dépassée, même par l’éphémère phénomène Charlie, on sentait dans la foule une envie de se révolter. Contre ces lois anti-familiales, certes, mais plus encore. Contre l’actuel Président par intérim. Contre sa politique. Contre tout. Toutes ces lois nouvelles que ce Parlement socialiste n’a pas cessé de voter depuis le sinistre mois de mai 2012. Pas moins de 412 lois ont été promulguées à ce jour par cette prolifique Assemblée nationale. Un sacré boulot en perspective pour les futurs députés d’une Assemblée que nous souhaitons être très majoritairement de bleu clair à bleu marine.

C’est contre ce gouvernement que la Manif pour tous doit désormais appeler les Français à descendre massivement dans la rue. La Manif pour tous doit devenir la Manif pour tout. Pour la dissolution de l’Assemblée nationale afin d’arrêter net le gâchis dans lequel Hollande et son gouvernement nous ont plongés.

Ludovine de La Rochère et ses jeunes assistants ont, seuls, le savoir-faire pour mobiliser rapidement et massivement. Il faut simplement qu’ils changent de registre. Ne plus se limiter à ladite loi Taubira, mais à toutes ces lois qui ont plongé notre pays dans l’abîme le plus profond. La Manif pour TOUT devrait mobiliser non pas un ou deux millions de manifestants dans les rues de Paris, mais plusieurs millions, malgré l’état d’urgence qui aurait d’ailleurs bien pu être décrété par Manuel Valls pour, justement, éviter une telle mobilisation.

Exiger la dissolution de l’Assemblée nationale reste l’unique voie pour sauver le peu qu’il y a à sauver. Seul un gouvernement d’unité nationale de droite peut redresser économiquement le pays, nous sauvegarder d’une invasion islamique par migrants interposés, revoir une grande partie des lois votées depuis mai 2012 et laisser le Président se morfondre dans son palais jusqu’aux élections présidentielles… Ludovine, c’est à vous d’agir. Nous vous suivrons, une fois de plus. Et pour la dernière fois, espérons-le !

À lire aussi

Pourquoi ne pas reconstruire le château de Saint-Cloud ?

Saint-Cloud ayant été intimement mêlé à plusieurs siècles d’Histoire de France, il serait …