De manière abrupte et indigne, sans respect pour la souffrance du peuple belge, Michel Sapin a fustigé la naïveté des autorités belges face au communautarisme.

Mais notre ministre des Finances, qui pense que Molenbeek est la plaque tournante du djihadisme en Europe, oublie que le existe en France. Nos villes disposent de quartiers où règne une loi hostile à notre République, un communautarisme créé par des gouvernements successifs laxistes qui ne garantissent pas la sécurité des Français et qui détruisent les fondements de notre société et de notre culture. Telle est la situation voulue par la gauche il y a 30 ans avec le droit à la différence, sans assimilation, intégration ni respect de notre nation, entraînant une dérive sociétale inéluctable. Le gouvernement de gauche, coupable de cette situation, le sait mais ne voudra pas l’avouer.

Ces quartiers populaires votant à gauche, M. Sapin ne souhaite pas créer d’amalgames, préférant que le désordre règne dans certains quartiers. Comme le rappelle Nicolas Dupont-Aignan dans ses tracts liés à la sécurité (et à la baisse du nombre des forces de l’ordre), des élus locaux corrompus ont pactisé avec les voyous, les salafistes et les communautés pour avoir la paix. Les voyous ou des terroristes sont laissés en liberté et nous ne rétablissons pas nos frontières, toujours passoires, seul moyen pourtant d’empêcher d’autres ennemis de notre nation de rentrer.

Pire : l’accord passé entre l’ et la Turquie active l’arrivée massive de migrants, donc des hors-la-loi qui rejoindront des quartiers communautarisés. Alors que certains pays ferment et renforcent leurs frontières, il est irresponsable de rester passif sur ce sujet.
 
Monsieur le Ministre des Finances, nous devons être tous unis face à la haine et à la barbarie. Avec vos propos, c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Balayez devant votre porte avant de critiquer. Si vous traitez les Belges de naïfs, vous êtes bien aveugle sur la situation sécuritaire et sociale de notre pays, qui a besoin d’un retour de l’ordre, de la justice, d’actes forts garantissant la sécurité de nos citoyens et l’éloignement ou l’isolement (voire la prônée par les Belges) de ceux qui combattent ou trahissent notre République.

25 mars 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.