Une nouvelle à première vue surprenante vient de tomber : M. Jean-Louis Borloo, ancien ministre de droite, conseille depuis plusieurs mois M. Aléxis Tsípras, censé se situer très à gauche sur l’échiquier politique. L’ancien maire de Valenciennes, qui vient de faire cette révélation, rédigerait des notes sur le redressement et sur la valorisation du maritime et culturel de la Grèce.

M. Borloo a eu une carrière atypique. Il a balayé l’ancienne municipalité RPR de Valenciennes en misant sur les quartiers défavorisés qui lui ont fourni la réserve de voix suffisante pour être élu. Il a renvoyé l’ascenseur en prônant une politique originale qui n’a pas toujours porté ses fruits mais avait le mérite d’exister : création de comités de quartier, implication des chefs de bande dans les chantiers pour éviter qu’ils pillent les matériaux, réhabilitation de Dutemple, le ghetto délabré où s’entassait le quart monde valenciennois.

M. Borloo, selon des bruits de couloirs invérifiables, aurait été contacté pour entrer dans le gouvernement de François Mitterrand. Il a finalement choisi la droite et a occupé divers postes ministériels où il a montré une certaine compétence. Une bévue a, néanmoins, terni sa brillante carrière : il a annoncé, avant le second tour des législatives de 2007, un projet de TVA sociale. Cette annonce (inopportune ?) a fait perdre des dizaines de députés à la droite. La réputation de Jean-Louis Borloo a beaucoup souffert de ce faux pas et l’a peut-être empêché de devenir Premier ministre (mais l’uchronie politique est un art difficile !).

Après une pneumonie qui l’a vidé de toutes ses forces, M. Borloo s’est retiré de la vie politique française. Remis, il a choisi de se consacrer à l’électrification de l’ et est devenu, à l’instar de DSK, conseiller de gouvernements étrangers. L’Afrique est le dernier continent à ne pas maîtriser sa démographie. Elle risque de compter un milliard d’habitants en 2100, et si elle ne décolle pas économiquement, ce sont des centaines de millions de qui vont déferler sur une où la population d’origine ne fait plus d’enfants. Il est impératif que Jean-Louis Borloo réussisse son pari car l’accès à l’énergie est primordial pour sortir du sous-développement L’ancien maire de Valenciennes estime avoir convaincu 42 chefs d’État. Il a donc un carnet d’adresses impressionnant, carnet dont profite sans doute Tsípras.

Aléxis Tsípras est de nature pragmatique, comme le prouve l’accord humiliant qu’il a accepté. Il a aussi choisi de faire alliance avec un parti de droite qui compte, dans ses rangs, des antisémites non repentis. Politiquement, le Premier ministre grec a évolué en passant de l’extrême gauche à la gauche classique, comme le prouve son salut sur les affiches électorales. Il y levait, il y a un an, un poing fermé ; maintenant, il brandit une paume ouverte. Va-t-il désormais rejoindre le centre ? On pourra alors soit le qualifier d’opportuniste sans convictions soit de brillant homme politique qui sait s’adapter !

27 septembre 2015

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.