Ils ont gagné !

Le pseudo-État islamique a gagné. Il a réussi, par les attentats du vendredi noir à , à détruire une institution.

Ce n’est pas de la République française et encore moins de la France qu’il s’agit. Non. C’est l’Union européenne que les terroristes islamistes ont, sans le vouloir, dynamitée.

Et c’est logique car c’est cette construction technocratique abominable qui était condamnée d’avance par un déficit démocratique structurel, sapant dès l’origine ses fondations.

Le président de la République, en annonçant le retour des contrôles aux frontières nationales et, donc, en dénonçant de fait et sans date butoir les accords de Schengen, a pulvérisé une première pierre angulaire, angulaire et branlante, de l’apatride Union européenne.

Le président de la République, en décidant des mesures indispensables concernant la sécurité intérieure, les actions extérieures et la justice – que Debout la France et son président réclamaient depuis longtemps -, a clairement annoncé que « le pacte de sécurité se substituait au pacte de stabilité ». Ce faisant, il a pulvérisé une deuxième pierre angulaire, angulaire et branlante car inadaptée à au moins la moitié des économies de la zone euro, de la financière Union européenne.

Après la mise en retrait sine die de ces fondements de l’Union, sa disparition, au moins dans sa forme actuelle, est inéluctable.

Les terroristes islamistes ont causé des souffrances infinies aux victimes et à leurs familles. Nos pensées les plus chaleureuses vont vers elles.

Mais les terroristes islamistes ont raté leur cible. Voulant détruire la France, ils l’ont renforcée.

Nous n’aurons toutefois pas une larme pour la victime collatérale de cette attaque qu’est l’Union européenne technocratique, financière, apatride, a-nationale, antidémocratique, inhumaine et sans visage ou si peu… C’est ce monstre, violent à tous les niveaux envers les différents peuples des pays qui le composent, qui va disparaître des vulnérabilités qu’il a volontairement créées et que les terroristes ont exploitées.

Vive la France !

À lire aussi

Patrick Mignon : « Idéalement, l’Algérie devrait tester les voyageurs qui quittent son territoire et mettre en quarantaine ceux qui sont positifs »

L'Algérie connaît actuellement une hausse importante du nombre de personnes contaminées pa…