Accueil Editoriaux Et si l’on combattait enfin les persécutions antichrétiennes ?
Editoriaux - International - Religion - 24 juillet 2014

Et si l’on combattait enfin les persécutions antichrétiennes ?

À la suite des récentes manifestations pro-palestiniennes qui se sont déroulées dans le quartier de Barbès et à Sarcelles, lors desquelles furent attaqués des commerces appartenant à des juifs et où des slogans vengeurs ont été proférés à leur endroit, le président François Hollande a décrété « cause nationale » la lutte contre l’antisémitisme en France.

Si les actes commis à l’encontre des personnes de confession israélite doivent être réprimés, ce combat – aussi légitime soit-il – ne doit pas nous faire oublier le sort tragique que subissent toujours les chrétiens dans certaines régions du monde, et notamment en Orient.

La déclaration du secrétaire général de l’ONU, qui vient de qualifier de crime contre l’humanité leur expulsion d’Irak par le nouvel , n’a reçu qu’un faible écho auprès des gouvernements occidentaux, qui se contentent de « condamner fermement » ces violences, sans pour autant envisager, semble-t-il, la moindre mesure de rétorsion à l’égard de ceux qui encouragent et financent ce pouvoir criminel.

Pourtant, depuis la période romaine et les razzias opérées en Méditerranée par les Barbaresques après la conquête arabe du Maghreb, les persécutions envers les chrétiens n’ont jamais cessé au cours du temps, particulièrement au XXe siècle et jusqu’à nos jours dans les pays soumis à des régimes totalitaires ou à des despotes se réclamant de la religion du Prophète.

Rappelons ainsi le génocide arménien perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman, la répression menée dans les États communistes contre tous les croyants depuis la révolution bolchevique de 1917 et qui se poursuit encore aujourd’hui au Vietnam et en Corée du Nord, dans la Chine restée fidèle à Mao et sous la dictature cubaine de Fidel Castro.

Pensons à la résistance désespérée des catholiques mexicains massacrés à partir de 1927 par le président Calles pour avoir défendu le droit de pratiquer leur culte – les fameux Cristéros dont la mémoire vient d’être justement honorée par un film éponyme. Et si Hitler s’attaqua tout spécialement aux juifs, auxquels il vouait une haine féroce, catholiques et protestants ne furent guère épargnés par le IIIe Reich.

Quant aux victimes chrétiennes des différents tyrans islamistes qui ont contribué à saccager le continent africain depuis la décolonisation, elles se comptent par centaines de milliers, tant au Congo et au Soudan qu’au Nigeria.

Peu de religions connurent autant de martyrs que celle du Christ : il serait temps d’en prendre conscience et de mettre en œuvre à l’échelle internationale les mesures propres à faire cesser cette barbarie !

À lire aussi

Nouvelle offensive gouvernementale contre le gaspillage, cette fois non alimentaire

Dans notre société hyper-individualiste, où les désirs de chacun ont vocation à devenir de…