Cliquez pour acheter

Umberto Eco est un érudit hors pair dont le public a remarqué le talent avec le désormais célèbre Nom de la rose. Ce premier roman fut suivi d’autres. On eut, avec Le Pendule de Foucault, Baudolino et L’Île du jour d’avant l’occasion de tomber sous le charme d’un auteur alliant ces qualités rares que sont un savoir maîtrisé, une curiosité dévorante et un goût prononcé pour les métamorphoses.

À travers ces différents ouvrages, on a pu apprécier le goût prononcé d’Umberto Eco pour les plongées abyssales dans l’imaginaire. Il se fait aujourd’hui l’explorateur de ces terres de rêve quand la légende se substitue à l’histoire. Avec une aimable pirouette sémantique, il a donc entrepris de raconter une Histoire des lieux de légende. Difficile de résister à l’invitation de partir à la découverte de ces autres mondes à l’envers, parfois en opposition radicale avec l’univers enserrant l’homme dans un morne quotidien.

Avec Homère, on suivait Ulysse en son immense périple où le héros s’attardait, parfois contre son gré, sur l’île de Calypso, celle d’Éole ou des Sirènes. Les plaisirs, les errances, les contraintes étaient autant d’étapes initiatiques à franchir afin d’accéder à la et à l’épanouissement. Umberto Eco, lui, déploie un joli fil d’Ariane où il se meut avec une agréable bonhomie dans les labyrinthes tortueux des imaginaires. En véritable tour-opérateur, on le suit à travers toutes les étapes d’une mythologie occidentale et du Moyen-Orient. Il reste toutefois à l’écart de l’ profonde.

Ce guide éclairé nous invite à découvrir l’Atlantide, le royaume de la Reine de Saba, celui du prêtre Jean, des îles de Gulliver, l’Eldorado et le Pays de Cocagne, sans oublier le royaume de Merlin l’enchanteur, celui de Thulé et de l’Hyperborée, cette terre blanche des Aryens où la race élue se cache, attendant d’illuminer le monde.

Umberto Eco se fait donc l’explorateur de l’imaginaire. Il traque avec opiniâtreté les rêves, les fantasmes et les cauchemars des hommes. Ce faisant, il rédige une fascinante anthologie de la perception de ces autres mondes. Lors de ce parcours, il s’attarde parfois à relever de bien étranges projections « mystériosophiques », quand des fantaisies débridées débouchent sur des désirs d’illuminés.

Cette immense balade érudite dans la géographie des mythologies s’accompagne d’une illustration aussi remarquable que parfois déconcertante. On découvre, chemin faisant, bien des peintres, des artistes, des cartographes… L’auteur, véritablement inspiré, a eu l’idée lumineuse de faire suivre les récits de ces explorations par une anthologie chronologique des narrateurs qui se firent les chantres de ces épopées.

Cette exploration des territoires de l’imaginaire est une véritable invitation à partir à leur découverte. Un somptueux voyage à travers le temps et l’espace. On en revient subjugué.

NB : à l’occasion de la publication de l’Histoire des lieux de légende, les Éditions Flammarion ont l’idée judicieuse de rééditer en un Coffret en deux volumes : Histoire de la beauté ; Histoire de la laideur, publié par Umberto Eco en 2007. Un parcours de l’Antiquité à nos jours.

La beauté fut amplement exhibée dans l’histoire de l’art. La laideur méritait, en une belle inversion, d’être chantée. On ne résiste pas à de telles séductions, aussi vénéneuses soient-elles parfois. La belle et le monstre font souvent bon ménage.

8 décembre 2013

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.