On savait que était un journal bidon… Depuis le week-end dernier, le voilà « Cul… bidon », avec un titre et un dossier de cinq pages sur le Viagra féminin. « Après le mariage pour tous, le désir pour toutes ! », ne craint pas d’écrire, dans son éditorial, le quotidien des bobos réclamant l’égalité devant la petite pilule bleue. La quête du mâle en quelque sorte ou le sur ordonnance… Le viagra féminin est en cours d’élaboration, nous apprend Libé ; jolie manne en perspective pour les labos pharmaceutiques !

Le sujet est de saison : « Quand la chaleur grimpe, la libido baisse.. ! » Voilà les inepties que l’on a pu entendre mi-août, vers 8 heures du mat', sur la radio dite de service public, , pour ne pas la nommer. Il est vrai qu’avec Philippe Val à sa tête, on n’en est pas à une incongruité près et l’on se demande pourquoi on paye encore la redevance. Car, contrairement à ce qu’a voulu nous faire croire la chroniqueuse, sans doute lectrice de Libé en mal d’égalité devant le râle, la libido des femmes, comme celle des hommes, se porterait plutôt mieux durant l’été…

Il y a d’ailleurs, chaque année, un pic de naissances en avril-mai, preuve que la chaleur - comme les pannes de télé aux USA - serait plutôt propice aux ébats amoureux !

C’est d’abord grâce à Hélios, le dieu du soleil. Il augmente, comme chacun sait, la sécrétion de testostérone, l’hormone-élixir du désir qu’Aphrodite a su doser habilement, entre l’homme et la femme… C’est aussi grâce à la chaleur qui les déshabille que Cupidon décoche ses flèches, alors que le froid inciterait plutôt les gens à se rhabiller et à se replier sur eux-mêmes, pour tout dire à être moins performants… Selon l’institut de sondage YouGov, qui a sondé la libido du Vieux Continent, en on serait aussi austère au lit qu’en économie : cinq partenaires sexuels seulement au cours d’une vie, quand la moyenne européenne serait de neuf. Quant aux Anglais, ils seraient parmi les plus gros consommateurs de pilules bleues, avec plus de 20 % qui en prendraient régulièrement, contre seulement 6 % chez nous… Et si les "French Lovers" comptent - cocorico ! - parmi les plus actifs d’Europe (120 rapports par an), ils sont coiffés sur le poteau par les Italiens (121) et largement devancés par les Grecs (164), champions toutes catégories, si l’on peut dire...

Plus sérieusement, ces chiffres montrent à l’évidence que le reportage de était complètement bidon : on a sciemment retenu, sans aucune enquête sérieuse, les seuls témoignages qui abondaient dans le sens de ce que l’on voulait démontrer. La même chose se passe sans doute tous les jours, sur le plan politique ou culturel où l’on nous fait gober ce que le journaliste, en général de gauche, veut bien nous distiller…

84 vues

27 août 2013

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.